Fdesouche

07/10/21

Le Pr Guy Vallancien, médecin urologue mis en cause par certains de ses pairs, a annoncé ce jeudi à l’AFP son retrait de la commission sur le complotisme et la désinformation installée récemment par Emmanuel Macron, car il s’estime victime d’une «campagne de dénigrement».

«Je me retire de la commission ‘‘Les lumières à l’ère numérique’’», a déclaré le Pr Vallancien, qui dénonce une «honteuse campagne de dénigrement ignoble et mensonger» après sa nomination à cette instance composée d’une quinzaine d’universitaires et personnalités, et présidée par le sociologue Gérald Bronner. Ce dernier a confirmé à l’AFP le départ du Pr Vallancien, sans plus de commentaires.

(…) Libération

05/10/21

La présence dans cette commission de l’urologue de 75 ans, très critiqué notamment pour son implication dans le scandale du centre de dons des corps de l’université Paris-Descartes, avait largement choqué. Il restera toutefois membre de la commission, dénonçant lui-même une “désinformation” le concernant.

(…) France Inter

04/10/21


L’urologue est impliqué dans le scandale du charnier de l’université Paris-Descartes. Il est également accusé d’avoir nié les effets nocifs du Mediator.

[…]

A la tâche, une quinzaine de personnalités, des spécialistes de la question, à l’image de Rudy Reichstadt, directeur de l’observatoire du complotisme Conspiracy Watch. Mais aussi des chercheurs, comme Anne Muxel, Laurent Cordonier, ou encore Frédérick Douzet. Une journaliste, Aude Favre, auteure d’un documentaire remarqué pour “Complément d’enquête” sur l’argent de l’infox ; Rachel Kahn, ancienne athlète de haut niveau devenue juriste, actrice et écrivaine ; l’anthropologue Rahaf Harfoush.

Un nom pose toutefois problème, il s’agit du professeur Guy Vallancien. Le choix de l’urologue interpelle, alors que ce dernier vient tout juste d’être sanctionné par l”Ordre des médecins d’un blâme pour manquement au principe de moralité, après la réalisation d’un certificat médical mensonger, a récemment révélé Marianne. L’Ordre estime que “l’acte [est] de nature à déconsidérer la profession”. D’autres agissements et prises de positions dérangent différents observateurs. […]

Article disponible en intégralité sur L’Express


Fdesouche sur les réseaux sociaux