Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

En prouvant que le travail à distance est possible, la crise sanitaire pourrait engendrer une nouvelle vague de délocalisations : celle des métiers de bureau, qui risquent de quitter l’Europe pour des pays émergents.

Publicité

 « Après les ouvriers, après les paysans, c’est au tour des employés de bureau de faire face à une concurrence internationale. » Richard Baldwin parle avec l’assurance de ceux auxquels les faits ont déjà donné raison. Dans un livre publié avant la pandémie (« The Globotics Upheaval : Globalization, Robotics and the Future of Work », 2019, non traduit), ce professeur d’économie à l’université de Genève, connu pour ses recherches sur les effets de la robotisation, annonce notre entrée inéluctable dans une « nouvelle phase de la mondialisation ». Après avoir vu partir ses usines, l’Europe doit se préparer à affronter une nouvelle vague de délocalisations, qui cette fois touchera les cols blancs. La mutation s’annonce rapide. […]

L’Obs


Fdesouche sur les réseaux sociaux