Fdesouche

L’islamophobie ne se limite pas à une catégorie de crimes haineux, mais comprend également les obstacles auxquels les musulmans sont confrontés dans tous les domaines de la vie publique, sur le lieu de travail, dans la participation aux questions politiques, les stéréotypes négatifs des médias et les politiques discriminatoires à l’encontre des musulmans sur la base de l’identité religieuse. Les musulmans ont cherché à faire entendre leur voix en créant des associations et des organisations non gouvernementales.

L’une de ces mesures consiste à créer des plateformes et des sites Web pour signaler ces cas, et demander des recherches et l’identification des auteurs ou des partisans d’actes islamophobes. La plupart de ces sites sont affiliés à des organisations et groupes islamiques, mais des organisations non islamiques de défense des droits humains sont également actives dans ce domaine.

La campagne virtuelle « Mois de sensibilisation à l’islamophobie » (IAM) est un de ces sites Web spécialisés dans les reportages sur l’islamophobie. L’IAM a été créée par l’association « Engagement et développement des musulmans » (MEND) en 2012, en collaboration avec d’autres organisations britanniques, pour lutter contre les stéréotypes sur l’islam et les musulmans, dans la société. La campagne, organisée chaque année en novembre, vise à travailler avec la Police et la Commission du crime (PCC), les conseils locaux, les journalistes, les médias locaux, les conseillers, les membres du parlement, les mosquées, les universités, les écoles, les organisations communautaires et autres, pour sensibiliser à la menace que représente l’islamophobie, et encourager la police à signaler les incidents liés à l’islamophobie. La campagne fournit des statistiques sur les événements et les crimes islamophobes au Royaume-Uni, sur son site Internet.

[…]

L’article dans son intégralité sur Agence Internationale de Presse Coranique


Fdesouche sur les réseaux sociaux