Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Deux jeunes hommes de 18 et 20 ans, nés en Afghanistan et arrivés à Paris le 18 août par un vol affrété par la France, ont été placés en garde à vue dimanche à Paris. Ils n’ont pas respecté la mesure individuelle de contrôle administratif et de surveillance (Micas) qui leur est imposée depuis leur arrivée. La Micas est prononcée par le préfet contre les personnes dont « le comportement constitue une menace d’une particulière gravité pour la sécurité et l’ordre publics [interdiction de se déplacer à l’extérieur d’un périmètre, interdiction d’entrer en relation avec certaines personnes, obligation de pointage au commissariat ou la gendarmerie] ».

Ces deux ressortissants font partie du groupe de cinq compatriotes surveillés par la police depuis leur arrivée, en raison d’éventuels liens avec les talibans, qui ont pris le pouvoir en Afghanistan. L’un d’entre eux, qui avait déserté son lieu d’assignation à résidence en banlieue parisienne, a été rattrapé, placé en garde à vue, puis condamné à une peine de dix mois avec sursis le 25 août.

[…]

Les deux hommes avaient pourtant été informés la veille par des policiers venus à leur hôtel qu’ils devaient se rendre le lendemain au poste de police. Ils ont donc été placés en garde à vue hier vers midi. Contacté, le parquet de Paris n’avait pas encore répondu à nos sollicitations quant aux suites judiciaires.

[…]

Le Point


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux