Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Giorgina Kazungu-Haß est la première femme noire députée au Parlement régional de Rhénanie-Palatinat. À deux semaines des élections législatives, elle confie à InfoMigrants sa vision de l’intégration, du racisme et de l’accueil des réfugiés en Allemagne. Entretien.

[…]

InfoMigrants : Pensez-vous que l’arrivée de réfugiés afghans risque de provoquer une montée du racisme dans le pays ?

Giorgina Kazungu-Haß : “Oui, ce risque est toujours présent. Une part de la population est prête à la violence lorsqu’il s’agit d’exclusion, de racisme et de discrimination. L’accueil des réfugiés leur fournit une sorte de ‘justification’. Il faut en tenir compte, mais il ne s’agit pas d’orienter la politique en fonction des actions de ces personnes, qui commettent des injustices et qui agissent dans l’illégalité.

C’est une erreur souvent commise par l’ensemble des partis politiques. On parle de ‘préoccupations du public’, alors qu’en réalité, il s’agit de personnes voulant agir de manière inhumaine et illégale.

[…]

Quand on dit que l’accueil d’un plus grand nombre de migrants pèse sur l’économie ou coûte très cher, c’est du racisme. 

[…]

En Allemagne, il y a une grande volonté d’aider, mais l’idée selon laquelle les personnes qui viennent ici, quel que soit leur statut, seraient un atout et que nous aurions besoin d’elles est peu répandue. 

Ceux qui viennent en Allemagne sont obligés de nous remercier tout le temps, car c’est le sentiment que nous leur donnons. On leur dit : ‘Vous faites partie des rares élus qui ont le droit de rester ici alors remerciez nous !’ En réalité, c’est à nous de les remercier, car sans eux, le pays ne fonctionnerait pas et les lumières s’éteindraient.

[…]

InfoMigrants


Fdesouche sur les réseaux sociaux