Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Edouard Philippe annoncera le 8 octobre prochain la création de son propre parti. Selon ses proches, il entend occuper l’espace politique entre En marche et Les Républicains tout en restant loyal à Emmanuel Macron. Son parti n’aura pas pour vocation d’être concurrent de La République en marche. Son objectif ? Si tout va bien, l’élection présidentielle de 2027.

Cela s’est concrétisé le 29 août, dans la salle des fêtes du théâtre de Fontainebleau (Seine-et-Marne), où le maire de la ville, Frédéric Valletoux, avait convié les membres de La République des maires, ce mouvement créé par l’élu d’Angers Christophe Béchu. Autour de la table, tous les regards étaient tournés vers Edouard Philippe, leur représentant le plus capé. “Beaucoup ont fait valoir qu’il était temps de créer un parti autour de lui, de passer à l’étape supérieure“, raconte l’un des participants. Ce sera chose faite le 8 octobre prochain.

L’annonce d’un nouveau parti, distillé jeudi et vendredi dans plusieurs médias, coïncide avec la sortie d’un livre de confidences d’Edouard Philippe vendredi, ainsi qu’avec une interview, dimanche, dans l’émission Sept à Huit de TF1. L’ancien Premier ministre se rappelle donc au bon souvenir des Français, mais aussi des autres responsables politiques avec la création de sa formation.

Le 8 octobre, ce ne sera que le lancement médiatique, la pose de la première pierre en quelque sorte, assure Alain Chrétien, le maire de Vesoul. Nous n’allons pas faire un congrès où seront distribués des rôles. L’objectif, c’est d’abord de s’installer.

L’idée d’un tel parti constitué autour de la personnalité d’Edouard Philippe était dans les tuyaux depuis longtemps. Pendant longtemps, certains ont pensé que le Premier ministre se servirait d’Agir, ce groupe à l’Assemblée nationale qui réunit ceux qui ont quitté Les Républicains mais ne voulaient pas intégrer le MoDem ou La République en marche.    […]

Le JDD


Fdesouche sur les réseaux sociaux