Fdesouche

L’Union européenne a critiqué mercredi 8 septembre le gouvernement intérimaire formé par les talibans en Afghanistan, le jugeant ni «inclusif» ni «représentatif» de la diversité ethnique et religieuse du pays. Ces deux éléments faisaient partie des conditions invoquées par l’UE pour que puissent s’établir des relations entre le bloc européen et le nouveau pouvoir afghan.

«Après une première analyse des noms annoncés, cela ne ressemble pas à la formation inclusive et représentative de la riche diversité ethnique et religieuse de l’Afghanistan que nous espérions voir et que les talibans promettaient ces dernières semaines», a réagi un porte-parole de l’UE dans un communiqué.

La semaine dernière à l’occasion d’une réunion des ministres des Affaires étrangères du bloc, les Vingt-Sept avaient insisté sur la nécessité d’avoir à Kaboul un gouvernement de transition «inclusif et représentatif».

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux