Fdesouche

En octobre 2019, la jeune fille, victime d’un viol collectif deux ans auparavant, a été poignardée et brûlée vive. Un garçon avec lequel elle avait eu des relations sexuelles a été mis en examen. Pour l’avocate de la famille, cet assassinat « dit beaucoup de choses sur la place des femmes et de la sexualité dans les cités ».

Trois jeunes trépignent derrière le comptoir de l’accueil du commissariat de Creil (Oise). Agités, inquiets, ils n’aiment pas la police – « on n’est pas des balances », proclame l’un d’entre eux. Mais cette fois-ci, l’affaire est plus grave que les traditionnels trafics de drogue qui agitent la cité du Plateau Rouher. Depuis deux jours déjà, une rumeur se propage : « Une fille s’est fait brûler dans le quartier, au niveau des jardins ouvriers », signalent-ils. « La rumeur précise également que le corps calciné est celui de Shaina, disparue depuis plusieurs jours, et cette dernière, toujours selon la rumeur, serait enceinte », écrit le policier, recueillant le témoignage des adolescents. Pourquoi parlent-ils ? « Nous avons tous des petites sœurs, cela nous choque. »

(…) Le Monde


Fdesouche sur les réseaux sociaux