Fdesouche

La maire de Lille, Martine Aubry, a indiqué que 620 dossiers lui ont été envoyés de la part d’Afghans, alors que la ville est prête à accueillir entre 100 et 120 réfugiés. Elle appelle les autres villes à prendre leurs responsabilités.

« Je conseille vraiment à chaque ville de donner une maison pour une grande famille »

Martine Aubry indique qu’elle a transmis deux listes au ministère des Affaires étrangères : une liste d’artistes afghans, « portée par les institutions culturelles en France », mais également une liste « que m’avaient fournie deux jeunes Afghans que j’ai accueillis il y a vingt ans quand leurs parents avaient été tués par les talibans qui étaient justement à Kaboul. Ils m’ont appelé et m’ont dit qu’il y avait des gens dans la magistrature, dans l’éducation, dans la santé, qui étaient sûrs qu’ils allaient y passer si on n’agissait pas. Il y avait beaucoup de femmes aussi ».

La maire rappelle que 58 Afghans ont déjà été accueillis à Lille  : « 58 sont déjà arrivés parce que le ministère de l’Intérieur avait déjà regardé leur dossier : ils ne posaient pas de problèmes et en plus on est avec des cas extrêmement lourds et douloureux : ce sont des gens qui ont déjà fait l’objet de menaces et d’attentats ». La ville attend davantage de personnes  : « On attend là une quarantaine d’artistes qui sont actuellement en confinement dans la région parisienne et qui ont demandé à venir à Lille ».

(…) La maire appelle à la responsabilité : « Chacun doit prendre sa part. Moi je conseille vraiment à chaque ville de donner une maison pour une grande famille. Qu’est-ce que ça coûte d’accompagner une grande famille pendant un an, deux ans, le temps qu’ils apprennent le français et qu’ils se réintègrent ? », conclut-elle.

La VDN

Merci à Marie Ange


Fdesouche sur les réseaux sociaux