Fdesouche

Le nombre d’habitants se définissant comme «blancs» aux États-Unis a baissé pour la première fois, selon le dernier recensement de 2020 qui montre un pays «bien plus multiracial» et plus urbain que dix ans plus tôt, ont expliqué jeudi ses responsables. «La population blanche reste le plus grand groupe racial ou ethnique aux États-Unis», a précisé le Bureau américain du recensement (Census Bureau).

La population se définissant comme «blanche» uniquement a diminué de 8,6% entre 2010 et 2020, une première depuis les premiers relevés, en 1790. Elle représentait 204 millions d’habitants l’an dernier, soit 61,6% de la population contre 72,4% une décennie plus tôt. «Ces changements révèlent que la population américaine est bien plus multiraciale» que par le passé, a souligné un de ses responsables, Nicholas Jones, lors d’une présentation. En plus des changements démographiques, il a toutefois mis en garde que l’affinement des questions sur ces sujets ainsi qu’une nouvelle méthodologie par rapport à 2010 avaient aussi «largement» influencé ces résultats.

(…) Le Figaro

En lien :

Réaction d’une contributrice du Washington Post :

“Une société plus diverse, plus inclusive, c’est fabuleux, nous devons maintenant empêcher la minorité blanche de gouverner”


Fdesouche sur les réseaux sociaux