Fdesouche

« C’est un joli palmarès », estime la substitute du procureur de Rennes, ce mercredi 11 août, lors d’une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Rennes. « Entre le 9 et le 24 juillet, vous avez totalisé près de 25 infractions, dont la majorité entre le 14 et le 15 juillet et nous dénombrons quinze victimes. »

En face d’elle, le prévenu, âgé de 47 ans, ne bronche pas. Son regard est vide. Son visage émacié porte les stigmates d’une vie sous le signe de la misère. Il parle peu et a du mal à s’exprimer. La faute à un cancer du larynx qui, en 2013, l’a encore un peu plus enfoncé dans les difficultés. Et la justice, il la connaît. « Vous totalisez déjà 37 condamnations essentiellement pour vols. Il est sorti de prison en avril, après avoir été condamné à un an de prison ferme.

[…]

Domicilié à Sens-de-Bretagne, il va, le 14 juillet au soir, se rendre à Maen-Roch (Ille-et-Vilaine), chez des connaissances. Ces derniers vont s’étonner de le voir arriver en voiture. Un Renault Scénic. Ils préviennent les gendarmes. Mais l’homme va quitter les lieux avant et retourner à Sens-de-Bretagne.

[…]

Mais pourquoi tous ces vols, lui demande la présidente ? « Je voulais aller voir la mer » , dit-il simplement d’une voix basse. Il a été finalement interpellé le 24 juillet dernier. Le tribunal a condamné Cédric Hubert à deux ans de prison ferme, et d’un an avec sursis avec son maintien en détention. Ses derniers mots ont été pour les victimes présentes à l’audience. « Je m’excuse de ce que j’ai fait. »

Ouest-France


Fdesouche sur les réseaux sociaux