Fdesouche

Pour la première fois depuis l’attentat de la basilique de Nice, le 29 octobre 2020, un agent de la police municipale de Nice a tiré avec son arme de service, ce vendredi 6 août. Un évènement rare, qui se produit “une à deux fois par an”, selon le premier adjoint à la mairie de Nice, Anthony Borré. A l’époque, c’était un policier municipal qui avait tiré sur l’assaillant. 

Cette fois, les faits se sont produits vers 21h40 vendredi, près du monument aux morts de Rauba Capeù, au bout du quai des États-Unis. Une équipe de policiers municipaux à vélo était en train de demander au conducteur d’une voiture, qui s’engageait à contresens dans une rue, de s’arrêter. Sauf que l’homme a refusé et a foncé sur les policiers. L’un d’eux a alors tiré en direction de la voiture, visant les roues arrière. Selon la mairie, ce tir a été réalisé “en respectant les sommations d’usage”. 

Le conducteur du véhicule immatriculé dans le Var est recherché par la gendarmerie, puisqu’il a réussi à s’échapper. Dans un communiqué, le maire de Nice Christian Estrosi a voulu “saluer le courage de la police municipale de Nice qui a été confrontée à un fait d’une particulière gravité, comme le sont de plus en plus souvent ceux qui incarnent l’ordre et l’autorité. Ils ont tout mon soutien et toute ma confiance”.

France Bleu


Fdesouche sur les réseaux sociaux