Fdesouche

06/08/2021

Le CIO a annoncé ce mercredi 4 août, par la voix de son porte-parole Mark Adams, avoir mis en pause son enquête sur la lanceuse de poids américaine Raven Saunders, passible d’une sanction pour avoir enfreint la Charte olympique. La raison : la disparition brutale de sa mère.

Publicité

Clarissa Saunders est décédée mardi 3 août, deux jours après avoir vu sa fille remporter la médaille d’argent au lancer du poids. La cause du décès est inconnue. “Le CIO présente évidemment ses condoléances à Raven et à sa famille, a déclaré Mark Adams pendant la conférence de presse quotidienne du CIO et du comité d’organisation. Compte tenu de ces circonstances, le processus est pour l’instant totalement suspendu“.

Après avoir reçu sa médaille d’argent, l’Américaine avait formé la lettre X avec ses bras levés, pour attirer l’attention sur les “personnes opprimées.” Une infraction à la règle 50 de la Charte olympique sur l’expression d’une opinion, politique, religieuse ou raciale, aux Jeux olympiques. Une enquête a été ouverte par le CIO.

Mais le Comité olympique et paralympique américain (USOPC) avait déjà annoncé qu’il ne sanctionnerait pas son athlète, son geste n’ayant pas eu lieu pendant la cérémonie de remise des médailles ni pendant que l’hymne chinois joué pour la médaillée d’or, Gong Lijiao.

Francs Jeux

02/08/2021

Il se pourrait bien que l’on tienne enfin le visage et la voix des Jeux olympiques de Tokyo, et tout ce qu’ils représentent, avec la lanceuse de poids américaine de 25 ans qui, ce dimanche, s’est distinguée avec un masque COVID vert et rouge de super-héros, des cheveux violets et verts et surtout une splendide médaille d’argent autour du cou.

Lors de la cérémonie de remise des médailles, Raven Saunders est descendue du podium, a levé ses bras au-dessus de sa tête et a formé un « X » avec ses poignets. Lorsqu’on lui a demandé ce que cela signifiait, elle a expliqué qu’il symbolisait « L’intersection des opprimés, qui se rencontrent dans ce geste »

Un geste significatif pour cette athlète ouvertement lesbienne, a un temps envisagé le suicide, et a vu la pauvreté et la dépression ravager sa communauté noire et bien d’autres. Raven s’est souvent demandé si les Jeux olympiques, qui mettent un point d’honneur à célébrer la diversité avaient une place pour une personne comme elle.

« Il m’était important de montrer aux plus jeunes que peu importe les cases dans lesquelles ils essaient de vous mettre, vous pouvez être vous et vous pouvez l’accepter. Les gens ont essayé de me dire de ne pas faire de tatouages ​​et de piercings et tout ça. Mais regardez-moi maintenant : Je m’éclate. »

Saunders est l’une des quelque 180 athlètes LGBTQ participant aux Jeux olympiques de Tokyo, selon le site Web Outsports, qui estime que c’est plus du triple du nombre de ceux qui ont participé au Brésil il y a cinq ans.

« Je pousse un cri pour tous mes Noirs, je pousse un cri pour toute ma communauté LBGTQ, je pousse un cri pour tous ceux qui ont eu à affronter des problèmes de santé mentale. »

ESPN (traduit de l’anglais)


Fdesouche sur les réseaux sociaux