Fdesouche

Le ministère de l’Intérieur marocain a confié aux services de renseignements généraux des enquêtes sur les candidats aux élections communales du 8 septembre prochain, en vue de garantir la transparence de l’opération électorale et de protéger les institutions de toute infiltration ou financement d’origine inconnue.

Garantir la transparence de l’opération électorale et protéger les institutions de toute infiltration ou financement dont l’origine est inconnue. C’est toute la portée des enquêtes effectuées par les services des renseignements généraux relevant du ministère de l’Intérieur sur les candidats aux prochaines élections, et particulièrement ceux ayant une double nationalité, fait savoir Assabah.

D’après la loi 59-11 relative à l’élection des membres des conseils communaux, le candidat ne doit pas résider à l’étranger, ni occuper une responsabilité gouvernementale, élective ou publique dans le pays de résidence. De même, le candidat résidant au Maroc et ayant une double nationalité devra déclarer ses biens à l’intérieur du pays comme à l’étranger. Il doit, en outre, fournir un extrait de son casier judiciaire pour vérification de la régularité de sa situation financière et d’un éventuel lien avec des réseaux de trafic international.

bladi


Fdesouche sur les réseaux sociaux