Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

La Guardia Civil a démantelé une organisation criminelle basée principalement dans les provinces de Murcie et de Gérone qui se consacrait à promouvoir l’immigration irrégulière entre l’Algérie et l’Espagne et à transférer ensuite les migrants en France.

Le mode opération consistait à recruter des personnes en situation de vulnérabilité et susceptibles de vouloir quitter l’Algérie, de les transporter jusqu’à la côte méditerranéenne à l’aide de bateaux rapides, puis de les récupérer à leur arrivée sur la côte espagnole et à les loger dans des propriétés gérées par l’organisation dans les provinces de Murcie et d’Almería et, pour ceux qui le souhaitaient, après paiement supplémentaire, à les transporter en France.

L’organisation criminelle était dirigée par un ressortissant marocain, sous le commandement duquel il avait 18 autres personnes de nationalité marocaine et algérienne. Ces 18 personnes étaient organisées en différents niveaux qui remplissaient une fonction spécifique au sein de l’organisation : logistique, patronat, transport et économie.

D’une part, il y avait le niveau logistique, chargé d’aller chercher les immigrants à leur arrivée et de les loger ensuite dans des propriétés gérées par ce niveau dans les provinces de Murcie et d’Almería.

L’équipe de skipper était composée de 5 ressortissants algériens, qui étaient chargés de diriger les bateaux entre l’Algérie et l’Espagne. En règle générale, ils essayaient toujours de retourner en Algérie après avoir fait le voyage jusqu’en Espagne, bien que parfois ils ne pouvaient pas le faire à cause du risque d’être interceptés par un patrouilleur du service maritime de la Guardia Civil, alors l’organisation elle-même leur donnait un abri en Espagne jusqu’à ce qu’ils puissent retourner en Algérie à l’occasion d’une nouvelle arrivée de petits bateaux.

L’étape de transport dont on s’occupait, une fois que les immigrants avaient payé le paiement pour leur transfert en France, ils étaient emmenés de Murcie ou d’Almeria à Gérone, où il y avait 7 membres de l’organisation qui étaient chargés de les faire passer en France.

En raison des mesures de sécurité strictes prises par cette organisation criminelle et afin d’augmenter les bénéfices économiques, chaque conducteur parcourait jusqu’à 4 000 km en une seule journée, effectuant plusieurs trajets entre Almeria et Gérone, conduisant sans interruption pendant 24 heures.

Enfin, l’échelon économique était chargé de gérer tous les paiements reçus par l’organisation criminelle, tant pour le transfert de l’Algérie vers l’Espagne que pour le transfert vers la France de ceux qui les engageaient, cachant à la fois l’origine et la destination des paiements, rendant l’enquête économique extrêmement difficile.

L’opération a permis d’arrêter au total 19 ressortissants marocains et algériens, dont 9 ont été placés en détention provisoire par les autorités judiciaires. De même, de l’argent liquide, des appareils électroniques destinés à être étudiés ultérieurement et plusieurs véhicules utilisés par l’organisation pour commettre les crimes ont également été saisis.

L’enquête se poursuit et d’autres arrestations ne sont pas exclues.

Guardia Civil


Fdesouche sur les réseaux sociaux