Fdesouche

Faut-il y voir un lien avec l’attaque sur un pétrolier au large d’Oman jeudi dernier ? Ce mardi, l’Agence de sécurité maritime UKMTO alerte sur un « potentiel détournement » de navire en cours au large des Emirats arabes unis, à environ 60 miles nautiques de la ville de Fujaïrah. L’UKMTO, qui dépend de la marine britannique, a recommandé aux navires transitant dans la zone de faire preuve d’une « extrême prudence ».

Publicité

L’événement survient donc cinq jours après l’attaque d’un pétrolier au large d’Oman qui a fait deux morts, et au lendemain de l’arrivée du navire dans la zone d’ancrage offshore de Fujaïrah, l’un des sept émirats de la fédération des Emirats, pays du Golfe voisin d’Oman. Washington, Londres et Bucarest ont accusé l’Iran. Lundi, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a promis une « réponse collective » contre l’Iran. L’Iran a lui prévenu lundi qu’il riposterait à tout « aventurisme » après les menaces de représailles d’Israël et des États-Unis.

Accusées par la communauté internationale, les autorités iraniennes ont démenti toute implication dans cette attaque. L’offensive, qui n’a pas été revendiquée, a coûté la vie à un Britannique employé par la société de sécurité Ambrey, et à un membre d’équipage roumain, selon l’armateur Zodiac Maritime.

[…]

Le Parisien / La Presse


Fdesouche sur les réseaux sociaux