Fdesouche

En garde à vue, Morad A. était entendu par les gendarmes dans le cadre d’une enquête pour des menaces de mort sur son ex-conjointe. « C’est la première fois en 10 ans de carrière que je rencontre un tel déferlement de haine. » À la barre du tribunal de Beauvais (Oise), ce lieutenant de gendarmerie l’assure : « Il frappait tellement fort contre la porte de la cellule qu’on a eu peur qu’elle lâche », indique l’officier, qui ne risque pas d’oublier Morad A. de sitôt.

Publicité

Ce lundi, cet homme âgé de 37 ans a été condamné à un an de prison pour avoir proféré des menaces de morts et des insultes à des gendarmes de la brigade Chambly. Mais aussi pour avoir fait l’apologie du terrorisme devant les militaires, alors qu’il se trouvait en garde à vue.

Menaces de morts, insultes envers les gendarmes et leur famille… C’est une nuit éprouvante qui commence alors pour les forces de l’ordre. « Rien à foutre de cette vie, je suis prêt à partir pour tuer ces mécréants », crie-t-il, entrecoupé de référence au Coran. « Vous allez voir ce que c’est un vrai musulman. Je vais vous fumer, vous mettre des explosifs », lâche-t-il, depuis les geôles. « Il était en boucle », résume un gendarme présent cette nuit-là.

[…]

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux