Fdesouche

Un groupe d’anciens élèves du lycée Junipero Serra, à San Diego (Californie) a décidé d’intenter une action en justice après que l’établissement a été débaptisé du nom de ce saint catholique, dans la foulée de la montée du mouvement Black Lives Matter. « Le père Serra était un grand défenseur du peuple indigène de Californie, et il mérite tous nos efforts pour défendre son héritage », a notamment déclaré Charles LiMandri, l’un des avocats qui représentent l’association des anciens élèves.

Publicité

Pour une association d’anciens élèves du lycée Junipero Serra, à San Diego, la directrice de l’établissement et le conseil scolaire local veulent « effacer l’histoire de la Californie et l’héritage d’un saint catholique ». Mercredi 14 juillet, ils ont déposé plainte devant la Cour supérieure de Californie, afin de faire annuler le changement de nom du lycée Junipero Serra en Canyon Hill High School décidé par le conseil scolaire local. Prêtre missionnaire franciscain, le père Junipero Serra a beaucoup contribué à l’évangélisation de l’ouest des États-Unis au XVIIIè siècle, à l’époque où le territoire était sous domination espagnole.

Considéré comme l’évangélisateur de la Californie, il est visé depuis plusieurs mois par la contestation des Black Lives Matter. À San Francisco, Los Angeles et dans plusieurs autres grandes villes américaines, des militants antiracistes ont déboulonné et vandalisé des statues à son effigie.  […]

aleteia


Fdesouche sur les réseaux sociaux