Fdesouche

Violences en Afrique du Sud : le gouvernement annonce un dernier bilan de 337 morts (MàJ)

22/07/2021

Depuis l’arrestation de l’ex-président Jacob Zuma, le 8 juillet, des émeutes ont lieu en Afrique du Sud, qui ont fait 337 morts (79 à Johannesburg, et 258 dans le KwaZulu-Natal), selon un bilan officiel diffusé ce jeudi 22 juillet. Cela fait 61 morts de plus par rapport à la veille. «La police sud-africaine a révisé le nombre total de décès», a souligné la ministre Khumbudzo Ntshavheni, qui attribue en partie cette augmentation à des personnes étant décédées des suites de leurs blessures.

Publicité

RFi


15/07/2021

Le gouvernement sud-africain a revu à la hausse, jeudi 15 juillet, le bilan des violences qui agitent le pays depuis près d’une semaine, annonçant au moins 117 morts quand le bilan précédent faisait état de 72 morts.

Johannesburg, la plus grande ville du pays, retrouvait un calme relatif et commençait à déblayer les gravats des destructions. La mégalopole est « largement calme », a affirmé la ministre par intérim à la présidence Khumbudzo Ntshavheni, attribuant la diminution du nombre d’incidents au déploiement de soldats en renfort de la police.

En tout, 26 personnes y sont mortes dans un contexte de pillages et d’incendies, sur fond de chômage endémique et de nouvelles restrictions anti-Covid-19. Bilan, auquel il faut ajouter 91 morts dans la province du Kwazulu-Natal (est) où les violences ont commencé il y a six jours, après l’incarcération de l’ancien président Jacob Zuma. Là, dans le pays zoulou, « les choses s’améliorent » aussi, « on va vers la stabilité », a ajouté la ministre. A ce jour, 2 203 personnes ont été interpellées dans le pays.

[…]

Le Monde


« Maintenant, les fermes »

Dans la nuit, le centre commercial de Vosloorus, à une trentaine de km au sud de Johannesburg, a été dévasté et en partie incendié. Plusieurs corps y ont été retrouvés. Dans l’après-midi, des chauffeurs de taxi armés ont décidé de s’en mêler et ont fait fuir les pillards.

Abattu, Mike De Freitas, 45 ans, gérant d’une boucherie, vient faire constater l’étendue exacte des dégâts. « On passe notre vie à servir une communauté et voilà ce qu’on obtient en retour. Ça me brise le cœur de voir que ce que j’ai construit est complètement détruit », confie-t-il à l’AFP.

Dans le Kwazulu-Natal, des champs de canne à sucre ont été brûlés. Ailleurs, du bétail volé. « Les gens ont pillé les magasins, et maintenant qu’ils n’ont plus de nourriture, ils vont commencer à s’attaquer aux fermes », prévient M. van der Rheede.

[…]

Ouest-France


Afrique du Sud : les riverains utilisent des armes et des battes de baseball pour empêcher les pillages.

À Durban, en Afrique du Sud, certains habitants défendent leur quartier à l’aide d’armes à feu et de battes de baseball dans un contexte de pillage et de violence généralisés.

Reuteurs



13/07/2021

Le bilan des violences déclenchées en Afrique du Sud par l’arrestation la semaine dernière de l’ex-président Jacob Zuma et qui se sont intensifiées ces derniers jours, est monté, mardi 13 juillet, dans la soirée, à 72 morts, a annoncé la police, précisant que « le nombre total de personnes arrêtées s’élève à 1 234 ». Un précédent bilan faisait état de 45 morts, principalement dans des bousculades lors de pillages, et ces derniers ont repris de plus belle mardi.

En dépit de l’appel au calme des autorités et du déploiement de quelque 2 500 soldats, des milliers de Sud-Africains ont continué à affluer pour voler hangars et magasins, notamment à Durban, grande ville portuaire sur l’océan Indien.

[…]

Le Monde



12/07/2021

Déclenchées à la suite de l’incarcération de l’ex-président Jacob Zuma, ces émeutes relèvent désormais davantage de la délinquance et du désespoir économique.

Pillages et incendies faisaient rage lundi 12 juillet en Afrique du Sud, au quatrième jour de violences initialement déclenchées par l’incarcération de l’ex-président Jacob Zuma, mais qui semblent relever désormais davantage de la délinquance et du désespoir économique. Le dernier bilan est de six morts.

L’armée a été déployée et prête main-forte à la police dans les provinces du Kwazulu-Natal (Est), des soldats ont été vus patrouillant les rues de Pietermaritzburg à la mi-journée. 219 interpellations ont eu lieu à cette heure. Des «criminels et des individus opportunistes», selon la formule d’un porte-parole de la police.

(…) Jacob Zuma s’est constitué prisonnier jeudi, après avoir été condamné fin juin à 15 mois de prison ferme pour avoir refusé de témoigner devant une commission qui enquête sur la corruption d’État sous sa présidence. Cet ancien combattant anti-apartheid reste populaire, notamment en pays zoulou, sa région d’origine.

Le Figaro

(…) Lundi matin, le centre de Johannesburg présentait un paysage désolé de vitres brisées et de carcasses de voitures brûlées. Des hélicoptères de la police survolaient la mégalopole.

Dans les quartiers aisés, de nombreux commerces ont fermé tôt, les rumeurs courant bon train. “On a reçu une information selon laquelle les pillards étaient en route pour ici”, expliquait à l’AFP un garde du Rosebank Mall, en cours d’évacuation.

Sur le trottoir, les employés faisaient la queue pour embarquer dans des minibus. “Je ne veux pas me retrouver au milieu de violences”, confiait, soulagée, une caissière qui ne souhaitait pas donner son nom.

(…)

A Soweto ces scènes se sont répétées en début d’après-midi. Comme dans le township de Katlehong, dans l’Est de Johannesburg. Là, sur un parking, un corps gît sous une couverture grise. Une manche de chemisier parme et une main en dépassent, selon un photographe de l’AFP.

La veille, dans le quartier de Jeppe, le corps d’un homme dans le caniveau était aussi recouvert. Un garde tué d’une balle dans la tête, selon des témoins.

Le Point


Fdesouche sur les réseaux sociaux