Fdesouche

Deux restaurateurs de l’avenue du général de Gaulle, quartier de la gare à Perpignan, ont tiré le rideau de leur établissement depuis ce lundi 19 juillet 2021. Motif : “insécurité totale” indique l’écriteau collé sur leur vitrine. Un nouvel incident avec une bande de jeunes a mis le feu aux poudres ce dimanche 18 juillet.

“Ce n’est même plus du ras-le-bol, on est vraiment à bout “. Ultime solution pour se faire entendre, Thierry Guisset et Hassen Sanekli, patrons respectifs des restaurants La Brasserie de la gare et Le Perroquet sur l’avenue du général de Gaulle à Perpignan, ont choisi de tirer le rideau.

Après la réouverture post-confinement et “un temps d’adaptation difficile”, les ennuis ont vraiment commencé début juillet, racontent-ils. En cause, “un groupe de jeunes, de plus en plus nombreux, dont beaucoup de filles, âgés de 14 à 20 ans, venus de différents quartiers de la ville. “Ils sont une quinzaine en moyenne, de 13 h à très tard dans la nuit. Ils se posent devant chez nous, tentent de s’installer sur les terrasses, explique Hassen Sanekli. Entre le service de midi et celui du soir, ils prennent mes chaises, s’installent à l’angle de la rue Valette, ils s’assoient sur les plots ou sur mes jardinières et ils dealent. Ils sont là tous les jours. J’en avais marre. Une première fois, ça m’a énervé, mais j’ai simplement remis les meubles en place”.

[….]

L’Indépendant


Fdesouche sur les réseaux sociaux