Fdesouche

21/07/2021

Ilies, un jeune de 19 ans, lui reprochait une interpellation très musclée en marge de tirs de mortiers contre la police dans la nuit du 13 au 14 juillet 2020. L’IGPN et le parquet de Créteil viennent tous deux de classer la procédure sans suite.

Le policier a agi « en état de légitime défense ». Le parquet de Créteil est très clair. Il vient de classer sans suite la procédure mettant en cause un fonctionnaire de police par Ilies, 19 ans, suite à son arrestation très musclée dans la nuit du 13 au 14 juillet 2020. Le jeune homme s’était retrouvé avec un bras cassé et des points de suture à l’arcade sourcilière.

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN), contre qui le jeune homme avait déposé plainte, était arrivée aux mêmes conclusions en mai à la suite de ses investigations et auditions, selon l’AFP qui révèle les suites de cette affaire.

Il avait tenté de s’échapper

Face à cet « attroupement armé », les fonctionnaires avaient « poursuivi à pied deux d’entre eux, dont Ilies, jusque dans le hall. Là, le mis en cause s’est retourné et a tenté de s’échapper. Mais le policier est parvenu à le maîtriser, non sans mal. »

[…]

Le Parisien


09/08/2020

2020 – TF1

LCI


Fdesouche sur les réseaux sociaux