Fdesouche

Autriche : Un groupe de féministes a pris d’assaut le bureau d’un site d’information, pour avoir nommé la nationalité des Afghans dans l’affaire du meurtre de Léonie, 13 ans

Nous sommes une alliance de féministes à Vienne qui veut rendre visible la violence patriarcale par des actions ciblées dans le cadre de la désobéissance civile.

Ces derniers jours, nous avons vu comment le féministe a été instrumentalisé pour lancer une attaque tous azimuts contre les migrants vivant ici. La dimension structurelle de la violence patriarcale est délibérément niée et toute responsabilité sociale est rejetée. S’il s’agissait vraiment de la politique d’égalité et de la sécurité des personnes de FLINTA (femmes, lesbiennes, inter, non-binaires et trans), la question se pose :

Publicité

Pourquoi est-ce que Karl Nehammer (Ministre de l’Intérieur) ou Sebastian Kurz (Chancelier fédéral d’Autriche) ne font pas de conférences de presse quand une fois de plus un homme assassine son ex-partenaire ? C’est pourquoi nous sommes ici, c’est pourquoi nous sommes en colère et c’est pourquoi le patriarcat inoffensif va bientôt recevoir beaucoup de FLINTA-rage.

Une fois de plus, nous déplorons un féminicide, cette fois d’une personne mineure de Flinta, et tout ce que vous trouvez à faire est de répondre au meurtre de Léonie par le sexisme et le racisme. Nous en avons tellement assez de devoir lire après chaque féminicide que toute cette violence est importée, comme si la violence envers les personnes FLINTA n’était un problème que depuis 2015. Vous êtes aveugle et trop lâche pour réfléchir à votre propre violence. Cette violence patriarcale, qui n’a pas de caractère national, culturel et, en général, n’a pas de sens.

Sauf celle de l’hétéronormativité. Tout ce qui n’entre pas dans le schéma de la “normalité” est attaqué et tout ce que l’on peut trouver, c’est de mettre l’accent sur la nationalité et le statut d’asile des responsables présumés, sur leur penchant culturel apparent… leur criminalité apparemment prédisposée culturellement, parce que les “étrangers” sont comme ça, et ainsi détourner l’attention du vrai problème. De la raison pour laquelle Léonie a été assassinée : Parce que c’était une fille. Parce qu’elle a été victime de la violence patriarcale.

Mais pourquoi un média comme Oe24 devrait-il également s’efforcer de rendre compte de manière appropriée des féminicides et des violences sexualisées, alors que le grand patron de ce tabloïd est lui-même LE sexiste, le machiste et le raciste par excellence. Wolfgang Fellner, qui est confronté à des allégations d’abus de la part de ses propres employées – et à ce stade nous exprimons notre solidarité – n’a absolument aucun intérêt à nommer les féminicides ou la violence sexualisée pour ce qu’ils sont. Les représentations qui font les gros titres chaque jour s’inscrivent trop bien dans son schéma de profit : capitaliser sur la souffrance des autres. Cela vient d’être prouvé une fois de plus après que vous ayez publié un OTS dans lequel vous vous vantez des excellentes audiences après la couverture du meurtre de la mineure FLINTA.

Nous vous disons une chose : nous en avons assez ! Nous ne vous laisserons pas continuer à instrumentaliser la violence sexualisée et le féminicide pour votre agitation raciste et sexiste. Nous ne vous permettrons pas d’utiliser notre travail et le dur labeur de nos amis, camarades et alliés pour vos objectifs fascistes. Nous nous battons pour un monde où toutes les personnes FLINTA sont en sécurité, où les frontières nationales et la citoyenneté ne déterminent plus la valeur d’une vie humaine, et où nous n’avons plus à tenir un discours sur la responsabilité des médias ou sur l’opportunité d’un reportage incendiaire.

Vous banalisez la violence contre les FLINTA et ne l’abordez que lorsqu’elle correspond à votre vision raciste du monde.

Vous avez imaginé la Guerre des Roses – la voici !
Alerta Feminista !


Intervention de la police sur place – la salle de presse et le studio de télévision sont restés intacts.

Une vingtaine de militants d’extrême gauche masqués du groupe “Alerta Feminista” ont tenté de prendre d’assaut les bureaux de la principale plateforme en ligne autrichienne oe24 cet après-midi.

Sur une banderole, on pouvait lir e: « Voici votre guerre des roses! On ne tue pas par amour »

Ils ont atteint les bureaux de la régie publicitaire d’oe24 en passant par le local à poubelles et y ont attaqué plusieurs employées. Les anarchistes de gauche, qui se font appeler “Alerta Feminista”, auraient voulu protester par leur action contre les “reportages racistes” d’oe24.at après les récents meurtres de femmes.

Ils ont distribué des tracts avec l’appel suivant : “Vous dites que la violence sexuelle contre les FLINTAs – femmes, lesbiennes, inter, non-binaires et trans – est importée. Nous disons que la violence contre les FLINTAS est la conséquence cruelle d’une société sexiste, du capitalisme et du patriarcat.”

Lors de l’assaut du bureau de vente d’oe24, plusieurs employées d’oe24 ont été personnellement et physiquement attaquées par les anarchistes masqués ; il n’y a pas eu de blessés.

OE24


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux