Fdesouche

17/07/2021

Tamim Sultani, 22 ans, est condamné à la prison à vie pour sept chefs d’accusation de tentative de meurtre et d’infractions mineures liées à la drogue. Le tribunal de district a également ordonné que l’accusé soit expulsé et verse des dommages-intérêts aux

L’homme a déclaré qu’il ne voulait pas rester en Suède et que l’origine des attaques était qu’il se sentait insulté par une personne qui disait que « Dieu n’existe pas ». Mais aucun des hommes qui ont été poignardés n’était l’homme qui l’avait offensé.

SVT


07/07/2021

Lundi, le procès a repris sur les attaques à Vetlanda où sept personnes ont été poignardées. Le procureur a demandé que l’homme accusé du crime soit condamné à la prison à vie et à l’expulsion à vie du pays.

La semaine dernière, le service de médecine légale a annoncé que l’homme jugé et soupçonné d’être à l’origine des attaques à Vetlanda en mars, au cours desquelles sept personnes ont été poignardées, ne souffrait pas de troubles mentaux graves au moment de l’attaque. Il est donc clair que l’homme peut être condamné à la prison.

Lorsque le procès a repris au tribunal de district lundi, le procureur a demandé que l’homme soit condamné à la prison à vie et à l’expulsion à vie

L’avocat de l’homme a demandé une peine de prison à durée déterminée ne dépassant pas 16 ans.

Le verdict sera annoncé le 14 juillet.

SVT


04/07/2021

Le procès du tribunal de district d’Eksjö contre le terroriste de Vetlanda, Tamim Sultani, un demandeur d’asile originaire d’Afghanistan dont l’âge n’est pas précisé, a dû être interrompu dans sa phase finale dans l’attente d’un rapport de psychiatrie légale.

Ce document a maintenant été reçu et, selon lui, Tamim ne souffre pas d’un trouble mental si grave qu’il ne puisse être condamné à la prison.

Début mars, Tamim s’est déchaîné dans le centre de Vetlanda et a tenté d’assassiner au couteau sept personnes choisies au hasard. Selon l’auteur lui-même, le motif des meurtres était qu’une personne avait renié Allah.

Tamim a déclaré qu’il s’agissait d’une insulte qui l’a fait se sentir si mal qu’il n’a eu d’autre choix que de se venger en perpétrant les attaques au couteau en question.

Une personne que je ne connaissais pas a dit qu’Allah n’existait pas. Cette personne m’a mis en colère. Je me sentais très mal mentalement“, a expliqué Tamim au tribunal de district.

Au cours de l’enquête, il a été découvert que Tamim n’avait pas le droit de demander l’asile en Suède car il l’avait déjà fait en Norvège. En outre, les informations montrent que Tamim a déclaré dans sa demande en tant que “mineur non accompagné” en Suède qu’il avait 11 ans de moins que l’âge qu’il avait déclaré aux autorités norvégiennes.

Le procureur dans cette affaire a demandé que Tamim soit reconnu coupable de sept chefs d’accusation de tentative de meurtre et que la peine soit fixée à la prison à vie. Il a également demandé que Tamim soit expulsé vers son pays d’origine, l’Afghanistan, sans possibilité de retour en Suède.

L’avocat de Tamim Sultani, Christian Berntö, fait valoir que toutes les attaques au couteau ne doivent pas être considérées comme des tentatives de meurtre, mais plutôt comme des voies de fait, et que la peine devrait donc être plus légère.

L’audience principale du tribunal de district d’Eksjö reprendra le lundi 5 juillet et un verdict est attendu le même jour.

Samnytt


15/05/2021

Un Afghan de 22 ans a été inculpé ce vendredi de tentative de meurtres en Suède pour avoir attaqué sept personnes avec un couteau en mars dans la petite ville de Vetlanda, a indiqué le parquet.

Sept hommes âgés de 35 à 75 ans ont été blessés, dont quatre étaient dans un état critique.

L’auteur de l’agression, que le parquet n’a pas identifié, est un Afghan de 22 ans, arrivé en Suède en 2016. Pendant les interrogatoires, l’homme n’a pas donné «d’explication raisonnable ou claire de ses actions», a indiqué le procureur Adam Rullman. Le jour de l’attaque, la police avait envisagé des «motifs potentiellement terroristes», mais cette piste n’a pas été poursuivie.

«Rien n’a émergé dans l’enquête qui laisse penser que les actes étaient planifiés. Il n’y a aucun lien entre les victimes et le suspect. Tout indique que les victimes ont été choisies au hasard», a déclaré Adam Rullman.

Le Figaro


06/03/2021

Lors d’une conférence de presse qui a suivi l’attaque au couteau perpétrée par un migrant afghan à Vetlanda, le Premier ministre suédois Stefan Löfven a déclaré que l’attaque n’était pas liée à un problème d’immigration.

Le Premier ministre Löfven a fait ces remarques en réponse à un tweet des Démocrates Suédois (droite nationale) qui ont jugé que le gouvernement devrait instaurer une interdiction de l’immigration qui crée un fardeau social, économique ou culturel pour le pays.

“Ce n’est pas un problème d’immigration (…) Nous avons un incident très grave à Vetlanda. Des innocents sont blessés, leurs proches sont profondément inquiets”, a déclaré M. Lofven aux médias.

Nyheter Idag


04/03/2021

« La police enquête sur l’attaque comme une tentative de meurtre. Le gouvernement et le Cabinet ont un dialogue étroit avec la police et la police de sécurité au sujet de cette attaque », a déclaré le Premier ministre Stefan Löfven.

Il dit qu’il est tout à fait raisonnable que des attentats comme celui-ci font l’objet d’une enquête s’il y a des motifs terroristes, mais il souligne que la police enquête maintenant sur une tentative de meurtre.

« Il est important que nous ne répandions plus de rumeurs », dit le ministre de l’Intérieur, Mikael Damberg.

Mercredi soir, des informations ont indiqué que l’affaire fait l’objet d’une enquête en tant que crime terroriste présumé, mais le procureur Adam Rullman affirme qu’aucun lien terroriste n’est actuellement à l’étude.

SVT


L’affaire ne fait pas actuellement l’objet d’une enquête en tant que crime terroriste présumé, a déclaré – ce midi – le procureur Adam Rullman.

« La police a fait un vaste travail d’enquête avec la récupération de l’information de différentes façons », dit Adam Rullman.

Il confirme également qu’une perquisition a été effectuée au domicile du suspect. Rullman ne peut pas confirmer la citoyenneté de l’homme, mais dit qu’il est « au moins connecté à un autre pays. »

[…]

SVT


D’après les médias suédois, le suspect de cette attaque est un Afghan âgé de 22 ans, arrivé dans le pays en 2018. Selon les quotidiens Aftonbladet et Expressen, ce jeune homme vivait depuis quelques mois à Vetlanda. Toujours d’après ces sources, la police a perquisitionné à son domicile durant la nuit.

Malgré ces révélations, la police, qui enquête sur de possibles motivations terroristes en plus de tentatives de meurtres, n’a pas confirmé l’identité ni la nationalité de l’individu, mais a indiqué qu’il habitait dans la région et qu’il était âgé d’une vingtaine d’années. Semblant confirmer le profil dressé par Aftonbladet et Expressen.

Les autorités précisent aussi que l’homme était connu de la police pour des infractions mineures – selon les médias locaux il avait fait l’objet d’une condamnation pour consommation de cannabis. Le suspect a été interpellé peu de temps après l’attaque de mercredi, après qu’un policier l’a blessé par balle à la jambe. Hospitalisé pour le traitement de ses blessures, il n’est pour l’instant pas en état d’être entendu.

Ce jeudi matin, l’heure est toujours à la retenue pour qualifier les motivations autour de cette attaque. Une nouvelle conférence de presse devant se tenir dans l’après-midi.

[…]

Le Parisien


03/03/2021

A Vetlanda, une petite ville de province de 12 000 habitants, à environ 80 kilomètres de la ville de Jönköping, l’alarme avait été donnée vers 15h00 locales (15 heures à Paris). L’attaque s’est déroulée à cinq endroits séparés de quelques centaines de mètres, selon la police. Sur des images diffusées par la télévision suédoise SVT, on voit un des blessés mis sur un brancard, dans un banal quartier résidentiel. Les blessures sont de niveaux divers, selon les premiers éléments.

« Je rentrais juste chez moi quand mon meilleur ami m’a écrit Ne sors pas ! », a raconté Olivia Strandberg, une habitante interrogée par SVT. « C’est tellement irréel, on habite dans une si petite ville. On ne pense pas que ça peut arriver ».

Le Parisien




Une attaque à l’arme blanche fait au moins 8 blessés, dont certains gravement, d’apres plusieurs sources. Le suspect a été neutralisé par la police.

Sudinfo


Fdesouche sur les réseaux sociaux