Fdesouche

Entendu par visioconférence depuis la prison de Salon de Provence, Mickael déclare tout de go à la présidente du Tribunal correctionnel d’Avignon : “Le problème c’est que j’ai retiré ma plainte. J’ai été blessé lors d’une bagarre en cour de promenade, il y est pour rien“.

Il, c’est Morad, un Drômois âgé de 33 ans, condamné à 28 reprises, et qui est poursuivi pour des faits de violence avec arme commis à la prison du Pontet. Le 22 septembre dernier, il serait rentré dans la cellule de Michael et l’aurait blessé au visage avec une fourchette. Si un différend existe entre ces deux détenus, l’un disant pour des cigarettes, l’autre pour un téléphone, ils assurent tout les deux devant le tribunal qu’il n’y a eu aucune violence de commise ce 22 septembre.

Pour le substitut Adrien Roux, malgré les rétractations de Mickael, qui est “terrifié” en raison de “pressions insupportables“, les faits sont parfaitement établis. Il faut que ce fonctionnement cesse, assure le représentant du ministère public qui réclame une peine de 10 mois d’emprisonnement.

Pour la défense, il n’y a rien dans le dossier permettant de donner crédit aux déclarations initiales de Mickael. Une vision du dossier partagée par la présidente qui, sur le siège, prononce la relaxe au bénéfice du doute.

La Provence


Fdesouche sur les réseaux sociaux