Fdesouche

Les faits remontent à la nuit du mardi 15 au mercredi 16 juin. Vers 4 heures, une jeune femme de 22 ans qui rentre chez elle est suivie par un individu qui lui emboîte le pas dans son immeuble de la rue des Bons-Malades, près de la rue du Colonel-Fabien. Il attend qu’elle soit dans les escaliers pour l’attaquer soudainement par-derrière : il l’attrape par le cou, l’étrangle, l’embrasse de force, lui touche les seins à travers ses vêtements. Les hurlements de la victime alertent des voisins qui préviennent la police.

Publicité

Déjà condamné pour agression sexuelle

L’agresseur s’enfuit mais grâce au signalement, les policiers rattrapent un suspect à proximité. Alcoolisé et formellement identifié par la victime, l’homme domicilié au quartier Croix-Rouge n’est pas inconnu de la justice : il a déjà été condamné pour des infractions sexuelles de même nature.

Au terme de sa garde à vue durant laquelle il a gardé le silence, le mis en cause âgé de 41 ans a été présenté à l’audience des comparutions immédiates mais un délai a été demandé pour préparer sa défense. Placé en détention provisoire, il sera jugé le 6 juillet pour « agression sexuelle en récidive », avec la circonstance aggravante d’avoir été commise «en état d’ivresse manifeste ». Sur le papier, la peine maximale encourue est de quatorze ans de prison (sept ans si la récidive n’était pas visée).

L’Union


Identité de l’agresseur absente de l’article en ligne, mais bien disponible sur la version papier de L’Union :



Fdesouche sur les réseaux sociaux