Fdesouche

Le chef de la police et le maire de Portland devraient annoncer mardi que la police de la ville n’arrêtera plus les automobilistes pour des infractions mineures, telles qu’un défaut d’équipement ou une plaque d’immatriculation périmée, afin de réduire le nombre disproportionné d’interpellations de personnes de couleur. Si la police arrête des conducteurs, les agents doivent expliquer que l’automobiliste peut refuser une demande de fouille de sa voiture.

Les changements visent également à réduire le risque de rencontres mortelles entre la police et les personnes de couleur et à permettre à la police de se concentrer sur les infractions plus graves qui constituent une menace immédiate pour la sécurité publique.

Il y aura des exceptions, par exemple si le conducteur est cité à comparaître pour conduite en état d’ivresse ou pour d’autres raisons de sécurité publique Les changements doivent entrer en vigueur par le biais de nouvelles directives du bureau dans les deux prochaines semaines.

Selon les données les plus récentes du Bureau de police, les agents de Portland de la division de la circulation et tous les autres agents, y compris les patrouilles et les enquêteurs, ont arrêté 33 035 conducteurs en 2019.

Les Noirs représentaient 22% de tous les arrêts effectués par les agents non chargés de la circulation, un taux disproportionné si l’on considère qu’ils représentent environ 6% de la population de la ville.

En avril, Jason Myers, de l’Association des shérifs de l’État de l’Oregon, Kevin Campbell, de l’Association des chefs de police de l’Oregon, Paige Clarkson, de l’Association des procureurs de district de l’Oregon, Rob Bovett, de l’Association des comtés de l’Oregon, et Scott Winkels, de la Ligue des villes de l’Oregon, ont émis des réserves sur les restrictions proposées par le projet de loi de la Chambre sur les contrôles routiers de la police.

Dans un témoignage écrit adressé aux législateurs de l’État, ils ont fait valoir que le fait d’empêcher la police d’arrêter un conducteur si le phare avant ou arrière d’une voiture est éteint poserait un risque pour la sécurité car les feux du véhicule donnent aux autres automobilistes sur la route “une conscience de leur présence et une perception de l’emplacement de l’autre voiture par rapport à la leur.”

Oregon Live


Fdesouche sur les réseaux sociaux