Fdesouche
Alpes-Maritimes : une candidate communiste porte plainte contre son adversaire du Rassemblement national

Vendredi, Marie-Chantal Guzman s’est rendue à l’hôpital où on lui a donné «deux Doliprane», et samedi, elle a constaté avoir «des bleus aux bras», a-t-elle décrit à l’AFP. Guzman assure aussi avoir été insultée, et note qu’elle était «la seule femme sur les cinq personnes présentes» et «la seule à avoir pris».

[…]

Le Figaro


Marie-Chantal Guzman, candidate aux départementales sur le premier canton de Grasse (Alpes-Maritimes), accuse son adversaire du RN Jean-Claude Geay de l’avoir agressée dans la nuit de vendredi à samedi tandis qu’elle collait des affiches. L’intéressé dément.

[…]

Un point de convergence, à peu de chose près : ces faits se sont produits dans la nuit de vendredi à samedi « vers 00h30 » selon la plaignante, « à près d’une heure du matin » selon son opposant. C’est là que s’immisce un point de divergence : Marie-Chantal Guzman collait des affiches, mais le Code électoral stipule que la campagne s’achève à 23h59 le vendredi précédant le vote.

Marie-Chantal Guzman se trouvait avec deux alliés politiques devant la communauté d’agglomération du pays de Grasse quand Jean-Claude Geay est arrivé, accompagné d’une autre personne. « Il m’a dit : c’est interdit de coller il est minuit passé, je vous filme », raconte Marie-Chantal Guzman, selon laquelle le candidat RN a ensuite « foncé » sur elle.

« Il fonce sur moi, il m’arrache le pinceau des mains, me bloque la tête avec son bras, il commence à me taper sur le visage avec le pinceau », raconte-t-elle au Parisien ce samedi matin. La candidate communiste décrit « des hématomes » mais son rival assure ne pas lui avoir porté de coup.

« Il y a eu une petite bousculade, rien de méchant. À un moment donné, j’ai pris un pinceau de colle et je l’ai repoussée avec, au niveau de son visage, pour ne pas la toucher avec les mains, décrit Jean-Claude Geay. On peut appeler ça de la violence, mais il n’y a pas eu de coup », insiste-t-il.

[…]

Le Parisien



Fdesouche sur les réseaux sociaux