Fdesouche

[NDLR : les placements se font sur décision d’un juge aux affaires familiales ou pour enfant. Afin de ne pas stigmatiser des enfants délinquants, un juge peut décider d’effectuer un placement sous art 375, dépendant de l’ASE et non sous ordonnance de 45, dépendant de la protection judiciaire de la jeunesse. Il est à noter que l’avance des éducateurs pour faire les pleins d’essence soit plus important que le placement de la fillette avec des adolescents aux problématiques lourdes]

Publicité

C’est une première dans le Calvados, où la protection de l’enfance est historiquement confiée à des associations à but non lucratif, d’avoir eu recours à une agence d’intérim : Domino Assist’M, pour gérer un foyer. Depuis fin mars 2021, l’opérateur privé gère une maison d’enfance à caractère social, qui accueille 15 enfants à Laize-Clinchamps dans le Calvados. …

Nous n’avions pas d’autres choix, explique Michel Roca, vice président du département en charge de l’enfance et de la famille. Les demandes de placement ont quadruplé en un an. Cet opérateur national pouvait mettre en place une structure très rapidement“. Par ailleurs, il dit n’avoir rien constaté d’anormal sur place lors des visites.

Mais c’est tout autre chose que racontent des éducateurs qui témoignent sous couvert d’anonymat. D’abord les lieux, vétustes, inadaptés et sous équipés, “tous les enfants n’avaient même pas de lit au début“. Des problèmes financiers, qui ont conduit des membres du personnels “à avancer de leur poche des pleins d’essence“. Des véhicules en panne, “certains enfants ont dû attendre plusieurs heures qu’on vienne les chercher à l’école“. Ils déplorent aussi un turn-over important avec trois directeurs en trois mois. Le groupe de jeunes lui même pose question.

Ça va d’une petite fille de 7 ans à des adolescents aux problématiques très lourdes“.

Suite sur France Bleu


Fdesouche sur les réseaux sociaux