Fdesouche

London (Canada) : 4 membres d’une famille musulmane tués par Nathaniel Veltman dans une attaque au camion-bélier (MàJ)

13/06/2021

Prière funéraire selon le rite musulman

Les funérailles publiques des quatre membres de la famille Afzaal tués à London ont eu lieu samedi après-midi.

Les organisateurs ont demandé aux gens assistant aux prières de porter un ruban vert et violet; le vert, qui symbolise la lutte contre l’islamophobie, et le violet, la couleur préférée de la jeune Yumna Afzaal.

Des centaines de membres du public sont toujours devant le Centre islamique du sud-ouest de l’Ontario, au 951 route Pond Mills, près de l’autoroute 401.

Les cercueils des quatre membres de la famille, couverts de drapeaux canadiens, sont arrivés sur les lieux vers 14h10.

Le gouvernement devrait tenir cet été un «Sommet d’action national d’urgence» sur l’islamophobie, une idée qu’il juge «très rassurante». Il dit toutefois regretter que la tuerie à la mosquée de Québec, «une tragédie plus grande encore», n’eût à l’époque mené à aucun «réel changement», selon lui. «Les musulmans du pays avaient ressenti un malaise.»

M. Khan déplore particulièrement que le Québec soit allé de l’avant avec la loi 21 (Laïcité), dont il estime qu’elle servira encore plus à «légitimer» la stigmatisation des musulmans et dont l’objectif est purement de «récolter des votes». «Nous voulons que tous les politiciens et tous les leaders [comprennent] que c’est horrible et que ça ne devrait pas arriver, à aucune communauté.»

Radio-Canada / Le Journal du Québec


11/06/2021

Nathaniel Veltman

Vêtu d’un t-shirt orange, portant un masque, cheveux courts, il a simplement décliné son identité et répondu à quelques questions sur sa défense, mais des premiers éléments sur sa personnalité et son arrestation commencent à émerger alors qu’une nouvelle audience est prévue lundi.

Agé de 20 ans, Nathaniel Veltman, n’a pas de casier judiciaire ni affiliation connue avec une organisation extrémiste. Il a été inculpé en début de semaine de quatre chefs de meurtres avec préméditation et d’une tentative de meurtre. S’il est reconnu coupable, il encourt la réclusion à perpétuité.

[…]

Le suspect portait un t-shirt arborant des croix gammées, un gilet pare-balles et un casque militaire, et il riait lors de son arrestation, selon le chauffeur cité par son patron. Veltman avait été décrit en 2016 comme étant colérique et traité pour des troubles mentaux, dans des documents de justice remontant au divorce de ses parents et cités par des médias canadiens. Lui et sa sœur jumelle sont les aînés d’une famille de six enfants, âgés aujourd’hui d’entre 10 et 20 ans.

Jeudi, son père Mark Veltman, réagissant pour la première fois, a exprimé son « horreur ». « J’ai été choqué et horrifié au plus haut point en apprenant le crime indicible commis le week-end dernier », a-t-il déclaré dans un communiqué à plusieurs médias. « Aucun mot ne suffira à exprimer ma peine immense pour les victimes de cet acte insensé. »

Le Parisien


09/06/2021

Nathaniel Veltman

L’homme inculpé dans une attaque présumée motivée par la haine qui a tué quatre membres de sa famille à London a ri lorsque la police l’a arrêté dans le parking d’un centre commercial, a raconté à son patron un chauffeur de taxi traumatisé qui a assisté à l’arrestation.

Le chauffeur arrêté dans le cadre d’une attaque présumée motivée par la haine qui a tué quatre membres d’une même famille à London a ri lorsque la police l’a placé en garde à vue sur le parking d’un centre commercial, a déclaré à son patron un chauffeur de taxi traumatisé qui a assisté à l’arrestation.

Le conducteur de la camionnette a demandé au chauffeur de taxi, qui était sorti de son véhicule pour allumer une cigarette, d’appeler la police, en disant qu’il venait de tuer quelqu’un.

Le chauffeur de taxi a dit qu’il pensait que le véhicule avait été impliqué dans un délit de fuite et a appelé le 911.

Alors qu’il était au téléphone avec un répartiteur de police, le chauffeur de taxi a vu une voiture de police se diriger vers l’ouest sur Oxford Street et a couru pour lui faire signe.

L’officier s’est garé sur le parking et des renforts sont rapidement arrivés avant l’arrestation.

Quand ils l’ont fait sortir du véhicule, il riait“, a déclaré M. Savehilaghi, ajoutant que le suspect avait demandé au chauffeur de taxi d’enregistrer son arrestation.

Cette description du conducteur de la camionnette est très éloignée de ce que les amis ont dit de Nathaniel Veltman, un homme de 20 ans qui est accusé de la collision mortelle survenue plus tôt dans la nuit. Veltman est accusé de quatre chefs d’accusation de meurtre au premier degré et d’un chef d’accusation de tentative de meurtre.

Veltman n’a pas plaidé devant le tribunal et aucune des charges retenues contre lui n’a fait l’objet d’un procès.

“Nate n’est pas un terroriste radical. Il n’a rien à voir avec cela. Il n’est pas un islamophobe. Ce n’est pas ce qu’il est”, a déclaré un ami.

Cet ami, originaire du Moyen-Orient, a déclaré n’avoir jamais entendu Veltman dire du mal du Moyen-Orient ou des musulmans. “Nate était un ami très proche et ne m’a jamais rien dit de mal”, a-t-il ajouté.

Un autre ami a déclaré que Veltman “n’a jamais dit quoi que ce soit de haineux” à propos de quelque groupe que ce soit.

Les deux hommes ont demandé à rester anonymes. L’un des deux est un collègue de travail de Veltman, mais n’a pas voulu identifier son employeur.

“Nous nous joignons à notre communauté pour exprimer notre condamnation de cette attaque violente et offrons notre sympathie sincère à la famille et à la communauté musulmane.”

Il y a quelques semaines à peine, M. Veltman est allé pêcher avec des amis et leur a semblé plus heureux que jamais, selon son collègue. Une photo de cette sortie montre un Veltman souriant montrant sa prise.

Jeudi dernier, trois jours avant l’attaque fatale, Veltman avait des problèmes avec la direction de son nouveau camion, selon son collègue. “En fait, j’ai conduit avec lui jeudi”.

Il a dit que le vendredi, Veltman lui a demandé de finir son travail pour lui parce qu’un membre de sa famille, peut-être sa grand-mère ou son arrière-grand-mère, était décédé, a dit l’homme.

“Il semblait brisé à cause de ça vendredi. C’est la dernière fois que je l’ai vu”.

Une notice nécrologique d’un salon funéraire de Strathroy a confirmé le décès vendredi d’une femme de 101 ans, qui a plusieurs descendants nommés Veltman. La notice nécrologique suggère que Nathaniel Veltman était l’un des 21 arrière-petits-enfants, avec au moins une demi-douzaine de tantes et d’oncles.

Le collègue a dit avoir entendu d’autres travailleurs dire que Veltman s’était présenté pour une équipe de jour dimanche – l’attaque fatale a eu lieu cette nuit-là – et semblait aller bien.

Il a également entendu dire que Veltman avait peut-être joué à l’airsoft, un jeu de tir de compétition comme le paintball qui utilise des billes souples moins dangereuses, après le travail, a déclaré le collègue.

À part pêcher de temps en temps, jouer à l’airsoft et jouer à des jeux vidéo avant de se coucher – généralement tard le soir après une garde de 16 heures à minuit – Veltman était principalement un introverti doux, selon son collègue.

Les deux hommes avaient des discussions sur la foi, mais Veltman n’a jamais insisté sur ses propres croyances, a dit l’homme. “Il n’était pas un chrétien extrémiste. Il n’a jamais semblé haïr les gens, il n’a jamais dit quoi que ce soit de haineux. Cela semble complètement hors de son caractère.”

D’autres collègues de travail ont été choqués lundi d’apprendre l’arrestation, a dit l’homme. “Ce n’est pas un type violent. Il est un peu tendu parfois, mais à part ça, c’est un bon gars. Il s’entend avec tout le monde au travail”.

Veltman a grandi à Strathroy et a déménagé à London il y a environ six mois pour aller au Fanshawe College, a dit l’homme.

Mardi matin, la police de London est restée postée à l’extérieur de l’immeuble d’habitation situé au 34 Covent Market Place – à côté du marché dans le centre-ville de London – où les dossiers judiciaires obtenus par The Free Press montrent que Veltman vit.

Deux voisins ont déclaré à The Free Press que Veltman vivait seul dans son appartement et l’ont décrit comme un homme blanc introverti qui jouait à des jeux vidéo et interagissait rarement avec les personnes vivant à proximité.

Une habitante de l’immeuble, qui s’est présentée sous le nom d’Emily, a déclaré mardi qu’elle avait été choquée d’apprendre que l’homme accusé du meurtre de dimanche vivait dans son immeuble. Elle a également confirmé qu’une photo qui lui a été montrée était celle de Veltman.

“C’est dégoûtant”, a-t-elle dit. “Je ne peux même pas prétendre comprendre ce que cette famille traverse”.

LFPress


08/06/2021

La famille a publié une déclaration identifiant les morts comme étant Salman Afzal, 46 ans; sa femme Madiha, 44 ans; leur fille Yumna, 15 ans; et une grand-mère de 74 ans dont le nom n’a pas été divulgué. Le garçon hospitalisé a été identifié comme étant Fayez.

« Tous ceux qui ont connu Salman et le reste de la famille Afzal connaissent la famille modèle qu’ils étaient en tant que musulmans, Canadiens et Pakistanais », a déclaré le communiqué. « Ils ont travaillé extrêmement fort dans leur domaine et ont excellé. Leurs enfants étaient les meilleurs élèves de leur école et étaient fortement liés à leur identité spirituelle.

AP


07/06/2021

« C’était une tuerie perpétrée contre les musulmans, contre les citoyens de London, animée d’une haine indicible », a déclaré le maire, Ed Holder.

Zahid Khan, un ami de la famille, a indiqué que la tragédie avait fauché la grand-mère, le père et la mère de l’adolescente. La famille avait immigré du Pakistan il y a 14 ans et ses membres étaient « des membres dévoués et généreux » de la mosquée de London, a-t-il dit. « Ils faisaient simplement leur promenade, comme tous les jours », a déclaré M. Khan, en larmes, près du site de la tragédie.

Le Conseil national des musulmans canadiens, horrifié, a affirmé que les musulmans du Canada ne sont que trop familiers avec la violence de l’islamophobie. « Il s’agit d’une attaque terroriste en sol canadien et doit être traitée comme telle », a déclaré le président du conseil, Mustafa Farooq. « Nous demandons au gouvernement de poursuivre l’agresseur dans toute la mesure de la loi, y compris en prenant en compte le caractère terroriste dans les accusations. »

Le maire Holder a indiqué que les drapeaux de London seraient mis en berne pendant trois jours.

Le Devoir

Le commissaire Waight a déclaré à la conférence de presse qu’il n’était pas certain que l’accusé était affilié à un groupe haineux spécifique.

Le jeune homme de 20 ans n’a pas de casier judiciaire

CBC

Le commissaire Paul Waight a déclaré que la police avait arrêté dimanche le suspect, Nathaniel Veltman, dans le parking d’un centre commercial situé à cinq kilomètres du lieu de l’attaque, “vêtu d’une veste qui ressemblait à un gilet pare-balles”. Le jeune homme de 20 ans a été inculpé de quatre chefs d’accusation de meurtre au premier degré et d’un chef d’accusation de tentative de meurtre.

The Washington Post

Un homme de 20 ans a été accusé lundi de quatre chefs d’accusation de meurtre et d’un chef de tentative de meurtre dans un délit de fuite dimanche impliquant une camionnette, dans ce que la police de London, en Ontario, croit être une attaque ciblée contre une famille musulmane de cinq personnes.

Les noms des victimes ne sont pas divulgués pour le moment, à la demande des membres de la famille :

  • Femme de 74 ans.
  • Homme de 46 ans.
  • Femme de 44 ans.
  • Jeune fille de 15 ans.

Un garçon de neuf ans est toujours hospitalisé et a subi des blessures graves.

CBS


Quatre membres d’une famille musulmane ont été tués et un enfant blessé dimanche soir dans une attaque «préméditée» par un homme conduisant une camionnette dans une ville du sud de l’Ontario, a annoncé lundi 7 juin la police locale.

Le suspect, un homme de 20 ans, a été arrêté peu après les faits et inculpé lundi de quatre meurtres avec préméditation et une tentative. «Il y a des preuves qu’il s’agissait d’un acte prémédité et planifié, motivé par la haine. Nous croyons que les victimes ont été ciblées parce qu’elles étaient musulmanes», a déclaré Paul Waight, enquêteur de la police de London, où a eu lieu l’attaque dimanche soir.

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux