Fdesouche

Oussama A et Marwan F sont deux dealers de coke marocains, arrivés à Seraing sans document. Le 6 décembre 2020 ils sont arrêtés. Ils déclarent avoir respectivement 16 et 15 ans, mais leur apparence sème le doute chez les policiers. L’enjeu est de taille, si leur majorité n’est pas prouvée, ils échappent à la correctionnelle et à la prison.

Deux simples tests osseux au niveau du poignet puis un triple test (dents, poignet et clavicule) sont pratiqués. L’âge de Oussama est estimé à 20,62 ans avec une marge d’erreur de 1,5 ans et celui de Marwan est évalué à 21,5 ans avec une marge d’erreur de 2 ans.

Ces résultats, Maître Van der Beesen va les exploser devant le tribunal de 1ere instance de Liège, qui a rendu sa décision le 25 mai. Ce n’est du reste pas la première fois que cet avocat parvient à décrédibiliser ces évaluations.

“Un courant scientifique remet en cause la fiabilité du triple test. L’évaluation osseuse se fait sur base d’études souvent effectuées sur des personnes de races blanches alors que des facteurs ethniques, endocriniens, géographiques (…) peuvent influencer”.

Une étude américaine a constaté une marge d’erreur de 2 ans et 7 mois chez les personnes de races noires. L’ordre des médecins estime du reste qu’une radiographie est imprécise. Le Parlement Européen déplore le caractère inadapté et intrusif de ses techniques médicales.

L’avocat de Marwan, Maître Mallants, s’est rallié à la position de son confrère et a rappelé que le doute devait profiter au prévenu. Au final, pour le tribunal, doute il y a. (…)

Extrait de l’édition abonnés de Dhnet.be


Fdesouche sur les réseaux sociaux