Fdesouche

Twitter a déclaré samedi que l’accès à sa plateforme était un “droit de l’homme”, ce qui a incité les conservateurs à accuser la firme d’hypocrisie après avoir interdit l’ancien président Donald Trump et d’autres personnalités pour avoir violé ses conditions de service.

La déclaration du géant des médias sociaux est intervenue en réponse à la décision du Nigeria d’interdire Twitter suite à la suppression d’un tweet du président nigérian Muhammadu Buhari, considéré comme menaçant envers les mouvements séparatistes.

Nous sommes profondément préoccupés par le blocage de Twitter au Nigeria. L’accès à l’Internet gratuit et #OpenInternet est un droit humain essentiel dans la société moderne”, a déclaré la société dans un communiqué.

Nous nous efforcerons de rétablir l’accès pour tous ceux qui, au Nigeria, comptent sur Twitter pour communiquer et se connecter avec le monde. #KeepitOn.

[…]

DailyMail


Fdesouche sur les réseaux sociaux