Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Le ministère de l’enseignement supérieur a porté plainte après avoir découvert des tricheries dans le processus électoral de désignation de représentants au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (Cneser).

L’opération aurait pu fonctionner, si la ficelle avait été moins grosse. Une vaste fraude vient d’être mise au jour, qui concerne, selon nos informations, au moins 39 universités, alors que se préparent les élections des représentants étudiants au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (Cneser). Du 7 au 18 juin, cette instance consultative, placée auprès de la ministre Frédérique Vidal, renouvelle le collège des 11 étudiants dont le mandat de deux ans arrive à échéance.

Pour préparer ce vote par correspondance, du matériel (bulletins et enveloppe) est envoyé depuis le 11 mai aux 2 000 étudiants élus dans les conseils de gouvernance de leurs universités. Habituellement, les élus étudiants se rendent dans leur établissement pour récupérer le matériel et signer un justificatif auprès du service juridique. Mais cette année, à cause du Covid, un envoi au domicile était proposé. L’occasion rêvée pour tenter de détourner les envois vers d’autres adresses, afin de voter à la place d’élus de listes concurrentes. De fausses procurations ont également été établies afin de permettre de retirer à l’université le matériel de vote à la place des vrais élus.

(…) En urgence, jeudi 3 juin, le cabinet de Frédérique Vidal a convoqué les organisations étudiantes pour leur signifier qu’une plainte venait d’être déposée auprès du procureur de la République et que le ministère engageait à faire de même toutes les parties prenantes.

Le Monde


L’Unef soupçonnée de tentative de fraude à des élections étudiantes

Une centaine de faux mails a été envoyée pour truquer le scrutin. Le syndicat étudiant dément toute implication

L’Opinion


Fdesouche sur les réseaux sociaux