Fdesouche

04/06/2021

Après des années d’atermoiements et face à la montée de la ­délinquance, la maire de Paris, Anne Hidalgo a fini par se rendre à l’évidence : il faut créer une police municipale dans la capitale. Une promesse de campagne qui est devenue réalité mercredi soir, au Conseil de la ville. Le projet, défendu par son adjoint à la sécurité Nicolas Nordman, a été adopté à 114 voix pour (PS, LR, MoDem, LREM…) et 30 contre (PCF, EELV, Génération.s, Insoumis). « Une décision historique », saluée en séance par l’édile parisienne alors que « la police municipale est en France une évidence du quotidien ». Toutes les grandes villes en disposent d’une.

[…]

Craignant un désengagement de la police nationale, écologistes et communistes ont voté contre. « Tous les maires communistes qui ont mis en place une police municipale m’ont confirmé que ces créations entraînaient un retrait de l’État dans ses missions de sécurité », regrette Nicolas Bonnet-Oulaldj (PCF).

Le Figaro


08/11/2020

 5.000 policiers municipaux seront déployés à Paris d’ici à 2024. La maire de la capitale Anne Hidalgo a refusé d’armer ces futurs agents, qui seront en revanche dotés de bâtons “Tonfa”, pour lutter contre “les incivilités qui pourrissent la vie quotidienne des Parisiens“, a précisé l’adjoint à la maire en charge de la Sécurité.

Ils seront 5.000 d’ici 2024, formés dans une école parisienne, dotés de bâtons “Tonfa” pour lutter, notamment, contre les incivilités: la police municipale à Paris, voulue par Anne Hidalgo, doit être lancée en 2021 après l’adoption attendue d’une proposition de loi sur la sécurité. Le texte, porté par les députés LREM Jean-Michel Fauvergue et Alice Thourot, sera débattu à partir du 17 novembre à l’Assemblée nationale. En attendant, le principe même d’une police municipale non armée à Paris – souhaitée depuis 2018 par Anne Hidalgo et à laquelle le gouvernement est favorable – a déjà été adopté mercredi en commission. […]

Cette police sera à l’image des Parisiens” avec une représentativité des “origines sociales” notamment, et “paritaire entre les hommes et les femmes“, assure Nicolas Nordman, l’adjoint à la maire de Paris en charge de la Sécurité. […]

La police municipale parisienne doit jouer un rôle pacificateur“, estime l’édile, “c’est une police qui connaîtra les commerçants, les acteurs du quartier, qui pourra intervenir pour pacifier. Et la police nationale gardera son rôle dans tout ce qui est lutte contre le grand banditisme, le terrorisme, les trafics de stupéfiants“. Mais pour Fabrice Durix, agent de surveillance de Paris et délégué Unsa, “avoir un flocage, une tenue, mais sans armement, c’est faire de nous une cible“.

Europe 1


Fdesouche sur les réseaux sociaux