Fdesouche

Se rendre aux urgences ou à l’hôpital peut être angoissant. À la peur de la blouse blanche s’ajoute parfois une difficulté supplémentaire : la langue. À Rennes, on travaille à faire sauter cette barrière.

Au CHU de Rennes (Ille-et-Vilaine), les demandes d’intervention d’interprètes ont presque triplé en à peine dix ans. D’après Hugo Martin-Giroux, responsable des relations avec les usagers, le centre hospitalier comptait 1 421 demandes d’intervention d’interprète en 2020 contre 514 en 2012. Ce qui, évidemment, a un prix : l’an dernier, le CHU a dépensé plus de 50 000 €, au lieu de 20 000 € en 2017.

Hôpital, reflet de ville

Pour Hugo Martin-Giroux, le CHU de Rennes, « n’est pas un cas isolé. C’est un phénomène que l’on retrouve partout en France. Cela correspond aux évolutions de la démographie. […]

ouest-france.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux