Fdesouche

Plusieurs associations actives auprès des migrants dans le nord de la France, et bénéficiant de financements venus d’une organisation britannique, disent avoir reçu pour consigne de ne plus distribuer des tracts de sensibilisation aux dangers des traversées – qui incluent notamment les numéros de secours en cas de détresse en mer. Une consigne qui résulterait de “pressions” venues de Londres, selon elles. […]

Dans le nord de la France, le monde associatif est en effervescence. La semaine dernière, un email a atterri dans les boîtes de réception de plusieurs ONG présentes à Calais et à Grande-Synthe. Son expéditeur : une organisation britannique, qui ne souhaite pas être nommée, qui finance en partie ces associations ou leurs actions venant en aide aux migrants. Ses destinataires : l’Auberge des migrants, Calais Food Collective, The Refugee Women Center, Refugee Info Bus, Maison Sesame, entre autres. […]

“Si cette organisation arrête de nous aider, plein de choses risquent de s’effondrer”

Pour les associations concernées par ce changement de pratique, c’est un casse-tête. Faut-il continuer à sensibiliser les migrants aux dangers encourus ou préserver leurs relations avec une organisation qui finance largement et depuis plusieurs années les actions menées sur ce littoral ? […]

Ces derniers mois, Londres a considérablement renforcé la lutte contre l’immigration illégale. Parmi diverses mesures, la ministre chargée de la stratégie d’immigration post-Brexit a présenté en mars à la Chambre des communes une réforme du système d’asile qui n’accorde plus les mêmes droits aux personnes entrées légalement ou illégalement dans le pays. […]

Une absurdité selon le militant pour qui la présence des migrants sur les territoires de Calais et de Grande-Synthe est un indicateur clair que ces personnes prévoient de tenter le passage en Angleterre. “Les exilés ne sont pas venus à Calais et à Grande-Synthe pour le climat!”, se moque-t-il. […]

infomigrants.net


Fdesouche sur les réseaux sociaux