Fdesouche

Ils ne veulent pas s’associer à la traditionnelle marche des fiertés, organisée par l’Inter-LGBT le 26 juin prochain à Paris. Une quinzaine de collectifs et associations ainsi qu’un syndicat ont décidé de lancer leur propre manifestation, le 20 juin, la Marche des Fiertés anti-raciste et anti-capitaliste 2021, selon les informations de 20 minutes.. […]

Pour Pierrette Pyram, qui s’exprime au nom de l’association Diivines LGBTQI +, un des premiers signataires de l’appel, « l’organisation de l’Inter-LGBT est quasiment entièrement blanche ». La présidente de Diivines LGBTQI + explique avoir essayé pendant un temps de faire passer ses revendications pour plus d’inclusion, comme le fait de ne pas diffuser uniquement de la musique techno, mais aussi du zouk, et avoir eu le plus grand mal à se faire entendre. « Ils m’ont répondu “le zouk, c’est pas assez rythmé” », se souvient-elle.

Deuxième grief, la marche des fiertés de l’Inter-LGBT serait selon ces organisations financée par des entreprises qu’ils qualifient d’« adeptes de pinkwashing ». « Air France a toujours été présente à la marche et fait des reconduites à la frontière, pointe Héloise, la présidente du Baam Paris. Air France met en avant les causes LGBT+ dans ses campagnes de pub mais derrière s’en tamponne de savoir qui elle expulse. Ils se servent de la cause LGBT+ pour faire passer des politiques discriminatoires ». « L’an dernier il y avait Mastercard, Orange et Coca cola, ce sont des grands groupes capitalistes et le capitalisme n’est pas compatible avec la lutte LGBT et antiraciste », complète Pierrette Pyram.

La présence les années précédentes parmi les chars de la marche des fiertés de l’association Flag !, composée de policiers et de policières, fait aussi grincer des dents. [ …]

20 minutes


Fdesouche sur les réseaux sociaux