Fdesouche

Fonctionnaire à la préfecture de Clermont-Ferrand et affectée aux cartes grises, elle avait privilégié certains usagers. Des garagistes avec lesquels les relations étaient devenues intimes. Elle a été condamnée à six mois de prison avec sursis.

[…]

« Je côtoyais ces personnes. Je traitais leur dossier en sachant que je faisais une erreur », admet la prévenue.

[…]

Des cadeaux contre des services ? Les garagistes s’en défendent. Et parlent d’une femme « sympathique et gentille » avec laquelle ils allaient de temps en temps manger au fast-food. Certains admettent des relations sexuelles, des « soirées intimes », mais affirment ne rien avoir attendu en retour. Leurs avocats décrivent des « garagistes indélicats » (Me Khanifar), du « copinage sans mauvaises intentions » (Me Depardieu).


Si la fonctionnaire « a commis une faute professionnelle grave », reconnaît son avocate, Me Marcelot, cette dernière recadre : « Certes, elle a accordé des avantages. Pour autant, la contrepartie qui serait constitutive de la corruption, je ne la vois pas. Avoir mangé avec eux des kebabs au marché Saint-Pierre ? Ça me fait sourire. Elle a eu des relations sexuelles ? On peut faire ce qu’on veut de son corps ! Elle a eu de l’argent ? Son compte ne présente pas d’anomalies. Ma cliente est criblée de dettes ! Elle a fauté et a déjà payé puisqu’elle a été renvoyée par l’administration. »

La Montagne

(Merci à Mouton)


Fdesouche sur les réseaux sociaux