Fdesouche

Matthew Lohmeier pense que des thèses marxistes menacent l’armée américaine. Ses révélations explosives lui ont coûté sa place.

On ne le répétera jamais assez : « Go woke, go broke ! »*. C’est le slogan qui résume le mieux l’histoire du lieutenant-colonel Matthew Lohmeier. Le 14 mai, ce haut gradé de l’armée spatiale américaine a été licencié par son supérieur le général Stephen Whiting pour avoir violé son obligation de réserve. Selon le porte-parole de la force spatiale américaine, « cette décision est basée sur les commentaires publics du lieutenant-colonel Lohmeier dans un podcast ». Une enquête aurait été lancée dans le but de déterminer si ces commentaires constituent une infraction à la neutralité politique d’un fonctionnaire de l’armée. Une semaine avant cela, Lohmeier était l’invité du podcast Information Operation pour faire la promotion de son livre auto-édité Irresistible Revolution: Marxism’s Goal of Conquest & the Unmaking of the American Military**. 

La politique de Lloyd Austin dans le viseur

Dans cet essai, l’auteur explore l’impact du néo-marxisme et la manière dont le « mouvement Black Lives Matter, l’antiracisme, la postmodernité et le politiquement correct» affectent la sécurité nationale des États-Unis. Interrogé par Military.com, Lohmeier, qui a déclaré avoir notifié ses supérieurs ainsi que les avocats de l’armée de la parution de son livre, maintient que son intention n’a jamais été de s’engager dans une politique partisane mais de livrer, bien au contraire, une critique « d’une idéologie politique particulière (le marxisme) » dans l’espoir que le « ministère de la Défense puisse redevenir politiquement non partisan à l’avenir, comme il l’a fait honorablement tout au long de l’histoire ».

(…) Causeur


Fdesouche sur les réseaux sociaux