Fdesouche

20/05/2021

L’enquête ouverte ce 10 mai après le meurtre en région parisienne d’Anaïs Mechain, une Dunkerquoise de 18 ans, évoque un « contexte de prostitution » où le principal suspect se définit comme un « client ». Une révélation douloureuse pour les proches, toujours en proie à une foule d’interrogations.

Des investigations qui révèlent, de source judiciaire, selon France 3 et Le Figaro que la victime se trouvait « dans un contexte de prostitution » et que le suspect serait « un client ».

« Anaïs était une fille d’une nature joyeuse. Mais c’est vrai que ces derniers temps, j’ai constaté qu’elle avait l’air plus préoccupée. On la voyait beaucoup moins joyeuse. Quand j’ai appris cela, je me suis dit   : “Ce n’est pas elle”  », évoque encore sa mère.

La Voix du Nord


13/05/2021

La femme retrouvée morte étranglée à Pontault-Combault lundi a été identifiée. Il s’agit d’une jeune femme de 18 ans, domiciliée à Dunkerque (Nord). Selon les premiers éléments de l’enquête, elle aurait été tuée dans le département voisin du Val-de-Marne.

(…) Les premiers éléments de l’enquête laissent apparaître que le drame ne s’est pas joué en Seine-et-Marne, mais dans le département limitrophe du Val-de-Marne. En effet, le parquet de Melun a été dessaisi de ce dossier, au profit de celui de Créteil, comme l’indiquait ce mercredi Béatrice Angelelli, la procureure de la République de Melun.

Le Parisien


12/05/2021

Blonde aux yeux bleus, elle était âgée de 18 ans. Son corps sans vie a été retrouvé à moitié dénudé ce lundi, vers 5 h 30, dans la rue Guérin, à Pontault-Combault (Seine-et-Marne), provoquant une onde de choc dans le quartier du Village anglais et dans le reste de la ville. L’identification de cette jeune femme est toujours en cours.

Une autopsie a été pratiquée ce mardi. L’examen a révélé aux enquêteurs de la police judiciaire de Versailles, chargés de l’enquête, que la victime a été étranglée, dans la nuit de dimanche à lundi. « L’heure exacte, on ne la sait pas », indique en revanche Béatrice Angelelli, la procureure de la République de Melun.

Le corps de la jeune femme présentait des traces de coups au visage. Ils sont antérieurs à sa mort. Quant aux traces de brûlures qu’elle avait dans le dos, ils sont, eux, post-mortem. Toujours aucune interpellation n’a eu lieu pour le moment. « On n’a pas de piste », avance la procureure.

[…]

Le Parisien


11/05/2021

C’est une livreuse de journaux effectuant sa tournée matinale qui a découvert le corps de la malheureuse, sous une pluie battante, avant de prévenir les forces de l’ordre. Une très jeune femme a été retrouvée sans vie, à cheval sur la chaussée et le trottoir, dans une petite rue peu fréquentée d’un quartier tranquille, à Pontault-Combault (Seine-et-Marne), ce lundi vers 5h30.

[…]

On ignore aussi son âge. La jeune femme, « de type européen » d’après une source proche de l’enquête, n’avait aucun document d’identité sur elle. La victime pourrait être assez jeune.

[…]

Les forces de l’ordre n’excluraient pas non plus le fait que la jeune femme ait été déposée là, dans cette rue calme à l’écart des grands axes de circulation. L’exploitation des caméras de surveillance de la commune donnera peut-être une piste aux enquêteurs. « On n’a pas d’élément qui nous permette d’avoir une hypothèse », poursuit la procureure de Melun, qui se veut extrêmement prudente.

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux