Fdesouche

À l’heure où les terrasses peuvent de nouveau accueillir des clients, certains établissements ont du mal à recruter. Et pour cause : certains salariés ont fui les cafés et restaurants pour d’autres métiers.

Publicité

“Ce n’est pas qu’ils ont du mal à embaucher, c’est qu’ils ont du mal à garder les employés”, affirme Émir, un ancien de la restauration. D’abord salarié pour des petits boulots, il a enchaîné les postes à la plonge ou aux fourneaux dans de nombreux établissements. Aujourd’hui, à 35 ans, il dit stop.

Et il n’est pas le seul : environ 110 000 personnes ont quitté le secteur, selon une étude du cabinet Akto pour le patronat, qui précise dans le même temps que le “phénomène est difficilement mesurable”. Avec l’épidémie de Covid-19, les confinements et les fermetures, ils sont nombreux à avoir voulu quitter le secteur définitivement. Un problème particulièrement criant, au moment où les cafés et restaurants rouvrent leurs portes en extérieur, mercredi 19 mai….

FranceTVinfo


Fdesouche sur les réseaux sociaux