Fdesouche

Toronto (Canada) : en marge d’une manifestation pro-palestinienne, un homme Juif violemment attaqué aux cris « d’Allah Akbar »

Hier, des violences antisémites ont éclaté lors d’une manifestation organisée par des activistes palestiniens au square Nathan Phillips, dans le centre-ville de Toronto.

Une vidéo choquante et des récits de témoins oculaires confirment qu’un groupe de manifestants portant un drapeau palestinien a envahi et agressé brutalement un petit nombre de manifestants pro-Israël. Selon les témoins, les auteurs de l’agression ont tenu des propos antisémites et vicieux. À ce moment-là, quelques dizaines de partisans d’Israël manifestaient près de la foule de plusieurs milliers de partisans palestiniens.

En réaction, les organisations juives canadiennes ont publié la déclaration commune suivante :

Nous condamnons dans les termes les plus forts ces actes effrontés d’agression, d’intimidation et de haine visant des membres de la communauté juive de Toronto et des partisans d’Israël. Il n’y a absolument aucune justification à la violence politique dans les rues de Toronto, quelle que soit la cause que l’on défend. Pour dire les choses crûment : Ceux qui détestent Israël au point de s’en inspirer pour lancer des œufs et agresser leurs concitoyens canadiens ne sont pas seulement une menace pour les Juifs. Ils menacent le tissu même de la société canadienne.

C’est le dernier d’une série d’incidents alarmants survenus au cours de la semaine dernière qui montrent clairement que les activistes anti-israéliens cherchent à utiliser la violence actuelle au Moyen-Orient comme excuse pour cibler la communauté juive de Toronto afin de l’intimider et de la haïr. Comme tous les Canadiens de bonne volonté, la communauté juive du Canada souhaite la paix et un avenir meilleur pour les Israéliens comme pour les Palestiniens. En même temps, nous exhortons nos voisins de toutes origines à se joindre à nous pour condamner ces actes inquiétants – et à se tenir avec nous contre l’antisémitisme et toutes les formes de sectarisme.

CIJA


Fdesouche sur les réseaux sociaux