Fdesouche

Paris 15e : « Cassez-vous ! Wallah ! », des policiers pris à partie après une intervention dans un foyer de migrants (MàJ : 7 jeunes interpellés, les riverains réclament des expulsions)

07/05/2021

Ce jeudi, sept jeunes, tous mineurs, placés en garde à vue au commissariat du XVe mercredi, devaient être déférés au tribunal judiciaire de Paris et présentés à un juge des enfants. C’est un beau coup de filet des policiers du commissariat du XVe et après une enquête minutieuse et patiente de la Brigade d’enquête et d’initiative (BEI) du même arrondissement qui a permis ce dénouement.

[…]

Ce mercredi, en début de garde à vue, les auteurs présumés, « tous des barres HLM de Falguière », majoritairement « connus des services de police pour trafic de stupéfiants, cambriolages, affrontements entre bandes, port d’armes prohibés, vols avec violence… », souffle un policier, ont été auditionnés. « Ah ! Oui ! Falguière ? a lâché l’un d’eux, pourtant bien identifié sur une photo, j’en ai vaguement entendu parler ! » En fin de garde à vue, ils ont tous avoué.

[…]

Les riverains espèrent l’expulsion des familles


« Maintenant, recadre le riverain, reste à voir ce que va être la réponse pénale. Si ces mineurs sont vraiment jugés et condamnés, on aura gagné pour que le bailleur social puisse lancer une procédure d’expulsion des familles des délinquants. Ces bandes dealent à ciel ouvert, se battent à coups de battes de base-ball, sèment la terreur, nous font une vie d’enfer ! »

Le Parisien


29/03/2021

Des policiers ont été pris pour cible samedi 27 mars à Paris, dans le 15e arrondissement, a appris Le Figaro de sources policières. Il est 20h20 ce jour-là lorsque deux équipages de policiers interviennent pour un différend de voisinage lié à du tapage, au sein d’un foyer de migrants. Aucun blessé n’est à déplorer et il n’y a eu aucune interpellation.

Sur place, les policiers trouvent un habitant de ce foyer blessé à la main par un coup de couteau : il doit être conduit à l’hôpital. Son logement a également été dégradé.

Quelques minutes plus tard, à 20h40, – alors qu’ils transportaient le blessé -, les policiers et les sapeurs-pompiers ont été la cible de nombreux tirs de mortiers d’artifice de la part d’une trentaine d’individus. Les policiers et les pompiers ont alors dû quitter les lieux. Les mis en cause ont également dégradé un véhicule de police et incendié un matelas se trouvant sur la chaussée, nous précise-t-on.

Une vidéo de cette attaque a été postée sur le réseau social Twitter par le syndicat indépendant des commissaires de police (SICP). «Cassez-vous ! (…) Wallah ils se font enc****», crient des assaillants dans la vidéo mise en ligne.

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux