Fdesouche
INFO OBS. Commando Erignac : Eric Dupond-Moretti a voulu assouplir leurs conditions de détention

Avocat, le pénaliste avait défendu Yvan Colonna, assassin du préfet Erignac. Ministre de la Justice, il a voulu assouplir les conditions de détention des deux autres membres du commando et permettre leur transfert en Corse. Et provoqué une crise au sommet de l’Etat. Révélations.

Ce 12 novembre 2020, en traversant la place Vendôme, après s’être entretenus une petite heure avec Eric Dupond-Moretti, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni n’ont pas fait la moindre déclaration. Mais les deux élus nationalistes, respectivement patron de la collectivité de Corse et président de l’Assemblée territoriale, regagnent ce jour-là leur île avec le sentiment que, pour la première fois depuis l’assassinat du préfet Claude Erignac, en février 1998, le sort de deux de leurs « prisonniers politiques » allait être examiné sans arrière-pensée politique. Les « prisonniers politiques », c’est ainsi qu’en Corse on appelle les militants nationalistes condamnés pour des violences commises au nom de la cause.

(…)

www.nouvelobs.com


Fdesouche sur les réseaux sociaux