Fdesouche

Le Conseil d’État a affirmé que la loi autorise la révocation de la nationalité de six djihadistes maroco-néerlandais ayant combattu dans les rangs de l’État islamique et d’autres groupes terroristes approuvant ainsi la décision de Mark Harbers, ancien secrétaire à la Justice et à la Sécurité. La déchéance de leur nationalité avait été prononcée il y a plusieurs années.

Dans une décision rendue vendredi, le Conseil d’État a déclaré que le gouvernement néerlandais a agi en toute légalité en privant six citoyens binationaux néerlandais-marocains de leur nationalité néerlandaise sur des allégations selon lesquelles ils se seraient rendus en Syrie pour rejoindre le groupe extrémiste islamique Daech ou d’autres groupes terroristes, rapporte Nltimes.

Il s’agit de quatre hommes et deux femmes. Ils ont perdu leur passeport néerlandais en 2017 et 2018. Trois d’entre eux ont été condamnés par contumace pour avoir rejoint un groupe terroriste tandis que trois autres ont simplement perdu leur nationalité sur la base des rapports de renseignement officiels du service des renseignements néerlandais, AIVD.  […]

Au moins sept personnes se sont rendues en Syrie et ont ensuite perdu leur passeport, avant d’être réintégré dans la nationalité néerlandaise. Cette réintégration s’explique par le fait que les organisations auxquelles ils avaient adhéré ne figuraient pas sur la liste officielle des organisations terroristes lorsque leurs passeports ont été révoqués, fait savoir, pour sa part, la chaîne NOS.

bladi


Fdesouche sur les réseaux sociaux