Fdesouche

26/04/21

[…]

On a eu un avant-goût de l’univers miné où barbote la présentatrice. Cherchant à contacter admirateurs et détracteurs, on se trompe de destinataire en écrivant à Michel Onfray, «un proche», lui adressant le message destiné à une adversaire. Sans chercher à nous joindre, le philosophe dégaine une tirade parano assortie d’un dithyrambe de Mabrouk, imaginant un piège contre «une des rares journalistes [qu’il] respecte». On explique le quiproquo, la présentatrice compatit et promet de ne pas souffler sur les braises. Quelques heures plus tard, la voilà qui tweete la missive. Valeurs actuelles embraye. Duplicité opportuniste carburant aux clashs ? Ou plus simplement narcissisme ? Mabrouk apparaît moins comme une pythie réactionnaire qu’une bonne élève emportée par sa plume, qui rosit des compliments de ses mâles et pâles mentors.

Libération


22/04/21

Pour Michel Onfray, un des journalistes a tenté insidieusement de lui faire dire du mal de l’écrivaine. Il dénonce plus généralement, dans un billet publié mercredi 21 avril sur son blog, le « journalisme Orwellien » :

Lundi 19 avril, je reçois ce message d’un numéro inconnu. «Bonjour, Journaliste à Libé, je prépare le portrait de Sonia Mabrouk. C’est Johanna Luyssen qui m’a donné votre numéro. J’aurais aimé revenir quelques minutes avec vous sur vos interactions en plateau avec elle, et plus généralement vous donner l’occasion de lui répondre vu qu’elle vous cible ouvertement dans son dernier livre. Bien à vous, Guillaume Gendron.»

Je ne connais ni d’Ève ni d’Adam cette Johanna Luyssen, journaliste dans le même journal, son nom n’est pas dans mon agenda téléphonique et je n’ai pas souvenir de l’avoir jamais rencontrée. Mais passons.

Ce texto dit clairement les choses: comme un sniper, Sonia Mabrouk me «cible» dans son livre et, généreux, amical, charitable, serviable, bienfaisant, le journal Libération, qui me couvre de boue régulièrement – et c’est tant mieux, leurs éloges me déprimeraient -, me donnerait l’occasion d’une vendetta bienvenue! Elle me «cible», Libé me propose de la tuer… C’est une bonne et belle conception du journalisme.

[…]
La suite sur le Blog de Michel Onfray

Valeurs Actuelles


Fdesouche sur les réseaux sociaux