Fdesouche

Quatrième nuit consécutive de violences urbaines à Tourcoing (59) : des policiers ciblés par des tirs de mortiers, feu de poubelle et de véhicule (MàJ)

21/04/21

Six personnes ont été interpellées mardi soir au cours d’une soirée agitée à Tourcoing, près de Lille dans le Nord, a appris franceinfo mercredi 21 avril de source policière. C’est la quatrième soirée de violences d’affilée.

Un gros dispositif policier avait été déployé mardi soir. Une troisième compagnie de CRS a été appelée en renfort, portant à 240 le nombre de CRS mobilisés dans la métropole lilloise, en plus des patrouilles de sécurité publique et de la BAC, précise France Bleu Nord.

France Info



20/04/21


Twitter

Les nuits se suivent et se ressemblent à Tourcoing. Depuis samedi, chaque soir, des mortiers d’artifice sont tirés, souvent à destination des forces de l’ordre dans un quartier de la ville.

Doriane Bécue est maire de Tourcoing. Elle tente de rassurer les habitants. Pour la successeur de Gérald Darmanin l’intensification de la lutte contre les trafics de stupéfiants est à l’origine de ces violences urbaines.

En découle des face-à-face avec la police. Dans ce contexte, la fatigue grandit dans les rangs des forces de l’ordre selon les syndicats.

CNews


19/04/21

Samedi soir, à Tourcoing, une intervention pour un rodéo dans un quartier de la ville avait été suivie de jets de projectiles sur les forces de l’ordre. Des violences urbaines ont de nouveau eu lieu dimanche soir, sans faire de blessé, indique la préfecture. 

Des violences urbaines ont eu lieu dimanche soir à Tourcoing, dans le Nord, pour le deuxième soir consécutif, sans faire de blessé, a-t-on appris auprès de la préfecture et de source policière.

Après une soirée marquée samedi par des jets de projectiles sur les forces de l’ordre à la suite d’une intervention pour un rodéo dans le quartier Croix Rouge, la préfecture a indiqué dimanche soir que des “incidents” étaient toujours en cours vers minuit, avec à nouveau des jets de projectiles, sans déplorer de blessé.

Le directeur zonal de la sécurité publique dans les Hauts-de-France, Jean-François Papineau, a fait état d’une “agitation d’une plus grande ampleur (que samedi, ndlr) de la part de quelques groupes d’individus”, ajoutant que la situation était “maîtrisée par le dispositif policier sur place”. Des renforts policiers ont été envoyés dans la quartier Bourgogne de Tourcoing en début de soirée, selon des sources syndicales.

Europe1

19 Avril 2021

18/04/21

Des policiers ont été pris à partie samedi soir dans le quartier de la Croix-Rouge, à Tourcoing. Deux jeunes ont été interpellés.

Des heurts ont éclaté entre des jeunes et les forces de l’ordre ce samedi soir, dans le quartier de la Croix-Rouge, à Tourcoing. Selon nos informations, les faits ont démarré aux alentours de 19 heures lorsque des CRS, en mission de sécurisation dans la cité Bourgogne ont repéré des jeunes qui s’adonnaient à un rodéo urbain, non casqués.

Au moment où les forces de l’ordre allaient intervenir, trois motocross ont foncé sur eux avant de prendre la fuite dans le quartier de la Croix-Rouge.

À leur arrivée dans le quartier de la Croix-Rouge, ils font face à une dizaine de jeunes hostiles qui leur lancent des projectiles. Les forces de l’ordre répondent faisant usage de moyens de défense.

Le pilote d’une des motocross, un jeune de 28 ans, est alors interpellé. Il est notamment soupçonné d’avoir percuté un véhicule de CRS.

De nouvelles échauffourées ont eu lieu plus tard dans la soirée. À 23 heures la société de transports Ilevia constate la présence dans le secteur de la Croix-Rouge de jeunes et de véhicules en feu. Elle prévient alors la police. Quand ces derniers arrivent sur place, ils sont pris à partie, victimes de tirs de mortier. Les policiers ont riposté, faisant notamment usage de LBD. Un mineur de 16 ans a été interpellé.

BFMTV


Fdesouche sur les réseaux sociaux