Fdesouche

Samedi soir, Karamba Sangare, 20 ans, a dormi pour la première fois en prison. La veille, (…) muni d’un couteau papillon, il faisait les cent pas, place Fermat au cœur du quartier Orgeval, « en enchaînant les figures », au nez des passants, « se complaisant dans un sentiment de toute puissance», lance le substitut du procureur de Reims. « Sur les caméras de vidéosurveillance, on le voit manipuler l’arme, il cherche à impressionner, à provoquer.»

Prévenus par le centre de supervision urbain, les policiers se rendent sur place. A la vue des fonctionnaires de police, Karamba Sangare voit rouge. Il prend la fuite (…) tout en appelant à l’aide les autres jeunes du quartier (…)

Les policiers sont obligés de sortir le bâton télescopique pour tenir à distance les jeunes qui se rapprochent un peu trop près Vendredi après-midi, alors qu’il refuse de monter dans le véhicule de police, Karamba Sangare se met à insulter les fonctionnaires et à appeler à l’aide. (…) L’escorte de police essuie des insultes, les crachats pleuvent.

Une fois dans la voiture, Karamba Sangare va donner un violent coup de tête arrière, touchant violemment une fonctionnaire de police, lui cassant deux dents. Il a finalement été condamné à sept mois de prison ferme, une peine qui pourra faire l’objet d’un aménagement via le port d’un bracelet électronique. (…) Se trouvant en récidive, il encourait une peine maximale de trois ans d’emprisonnement.

L’Union


Fdesouche sur les réseaux sociaux