Fdesouche

Une école secondaire de Waukegan, dans l’Illinois, ne sera pas rebaptisée “Barack and Michelle Obama Middle School” après que des militants pro-immigration se soient plaints du triste bilan de l’ancien président en matière d’expulsions.

Au lieu de cela, le collège Thomas Jefferson sera rebaptisé en l’honneur de John Lewis, représentant de la Géorgie, légende des droits civiques décédé l’été dernier.

Comme l’a rapporté le Daily Wire en mars, le conseil de l’éducation de Waukegan “a décidé il y a plusieurs semaines de renommer deux écoles élémentaires aux noms “controversés”, la Thomas Jefferson Middle School et la Daniel Webster Middle School, en raison des inquiétudes suscitées par le fait que ces deux personnages historiques soutenaient la pratique de l’esclavage”, et à la suite d’une demande formulée au nom de dizaines d’élèves et de membres de la communauté.

“Des comités de rebaptisation ont été formés pour chaque école et comprenaient des personnes de la communauté, des élèves et du personnel”, selon la chaîne ABC de Chicago. Après délibération, les comités ont retenu un petit nombre de possibilités finales, dont la Barack and Michelle Obama Middle School.

Cette décision a déclenché l’ire des membres “latino-américains” de la communauté de Waukegan, qui considèrent Obama comme une figure complètement “controversée”.

“Le conseil scolaire a entendu les préoccupations du public mardi soir concernant l’un des finalistes en lice pour le nouveau nom de la Thomas Jefferson Middle School”, rapportait ABC News en mars dernier. “Le premier président et la première dame noirs du pays, Barack et Michelle Obama, sont l’un des trois premiers choix pour le nouveau nom de l’école, mais ils suscitent l’opposition dans la région qui compte une importante population latino-américaine.”

“Je ne participerai pas au changement de nom d’une école en l’honneur de quelqu’un qui n’a pas représenté et ne représente pas la communauté des sans-papiers”, a déclaré un membre du conseil scolaire au cours de la réunion.

“Depuis que Barack Obama est devenu président jusqu’à 2017, date de son départ, il est aujourd’hui encore le président le plus haut placé en matière d’expulsions dans notre nation”, a déclaré un militant local de l’immigration aux médias lors d’une manifestation. “Nous avons le sentiment que Barack Obama nous a rendu un mauvais service. Il nous a renié, et il n’a pas arrêté les déportations, comme il l’avait promis.”

“Si vous retirez le nom de Thomas Jefferson – un oppresseur – le nom d’Obama est un autre oppresseur et nos familles ne veulent pas voir ce nom”, a-t-elle ajouté.

[…]

The Daily Wire


Fdesouche sur les réseaux sociaux