Fdesouche

Amira Deby, fille du président tchadien Idriss Deby Itno, est visée par une plainte en France pour “réduction en esclavage” et exploitation du travail dissimulé. La victime, Adjiti, a accepté de témoigner.

Elle s’appelle Adjiti Alkhali Animer. Pendant huit ans, elle a travaillé au service de la famille Deby. Au Tchad et en France, elle a été exploitée par la famille présidentielle. 

Un travail harassant, du matin au soir, pour à peine 80 euros par mois, son passeport détenu par ses employeurs. C’est la peur des représailles qui l’a empêchée de fuir pendant toutes ces années. Car le Tchad est une des dictatures les plus sanguinaires du monde. 

Après tant d’années à subir des injures, de la maltraitance psychologique et des cadences infernales pour un salaire de misère, elle a décidé de partir. 

Aidée par deux proches, elle a été exfiltrée le 31 mars dernier. Adjiti a décidé de porter plainte contre la fille du président Deby pour travail dissimulé et réduction en esclavage.

Nous sommes partis à sa rencontre pour recueillir son témoignage, une histoire glaçante.

Le Média 


Fdesouche sur les réseaux sociaux