Fdesouche

L’auteur de Captain Underpants, Dav Pilkey, s’est excusé pour les “stéréotypes raciaux nuisibles et l’imagerie passivement raciste” contenus dans l’un de ses livres pour enfants, qui a été retiré par son éditeur dans un contexte de montée de la violence anti-asiatique aux États-Unis.

Les Aventures de Ook et Gluk : Kung-Fu Cavemen from the Future, publié pour la première fois en 2010, raconte l’histoire de deux hommes des cavernes qui voyagent en l’an 2222 et rencontrent Maître Wong, un instructeur d’arts martiaux. La semaine dernière, l’éditeur Scholastic a annoncé qu’il cessait de distribuer le livre et qu’il en retirait toute mention sur son site Web, affirmant qu’il avait “le soutien total” de Pilkey.

Ensemble, nous reconnaissons que ce livre perpétue le racisme passif”, a déclaré Scholastic. “Nous sommes profondément désolés pour cette grave erreur”.

Dans une lettre partagée sur sa chaîne YouTube, Pilkey a déclaré qu’il avait “l’intention de présenter la diversité, l’égalité et la résolution non violente des conflits dans le roman graphique. “Mais cette semaine, il a été porté à mon attention que ce livre contient également des stéréotypes raciaux nuisibles et une imagerie passivement raciste”, a-t-il écrit. “Je voulais profiter de cette occasion pour m’excuser publiquement pour cela. C’était et c’est toujours une erreur et un tort pour mes lecteurs asiatiques, mes amis asiatiques, ma famille asiatique, et pour tous les Asiatiques.”

“J’espère que vous, mes lecteurs, me pardonnerez, et apprendrez de mon erreur que les stéréotypes et le racisme, même involontaires et passifs, sont nuisibles à tout le monde”, a-t-il écrit. “Je m’excuse, et je m’engage à faire mieux”.

[…]

Cette décision a été prise quelques jours après qu’un homme a abattu huit personnes dans trois salons de massage d’Atlanta et de ses environs, dont six femmes asiatiques.

[…]

Pilkey n’est pas le seul auteur à retirer ses propres œuvres ce mois-ci. Le 2 mars, les héritiers du célèbre auteur pour enfants Dr Seuss ont annoncé qu’ils n’autoriseraient plus la publication de six de ses livres, en raison de représentations de la race et de l’ethnicité “blessantes et erronées”.

The Guardian


Fdesouche sur les réseaux sociaux